Votre compte
Dimanche 28 Mai 2017, 22:33 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Pour améliorer sa position dans l'Hexagone, le fabricant de batteries a fait le choix d'investir dans une nouvelle plateforme logistique et entend également vendre directement ses produits aux grossistes sans passer par les plateformes.
Rombat veut casser les codes de la distribution

Avec un chiffre d'affaires de 17 millions d'euros et un volume de 500000 pièces écoulés, Rombat France se félicite d'un exercice 2017 qui lui aura permis d'atteindre les 10% de part de marché dans l'Hexagone. Une réussite que le fabricant de batteries entend consolider grâce à l'appui, effectif depuis septembre 2016, d'une plateforme logistique nationale. Implantée à Brive-la-Gaillarde (19), celle-ci permet à la société de se montrer plus réactive vis-à-vis de ses clients (livraisons sous 72 heures) tout en leur offrant un service plus flexible.

"Pendant longtemps, nous avons vendu nos produits uniquement par semi-remorque complète, soit 22 tonnes de batteries", note Urbain Chassaing, dirigeant de Rombat France. Ce nouvel entrepôt a donc logiquement permis "de faire évoluer la typologie des clients et d'en multiplier le nombre". Un investissement logistique qui s'accompagne également d'un renforcement commercial avec la présence de cinq commerciaux sur le terrain et de deux autres en back-office.

Développer la distribution directe

Mais au-delà de son organisation, Rombat entend parallèlement changer de philosophie en cassant les codes de la distribution tricolore. Conscient à la fois du potentiel de sa marque mais aussi de son manque de notoriété, Urbain Chassaing ambitionne ainsi de maitriser cette étape en vendant "directement aux grossistes" ou, autrement dit, en sautant l'étape traditionnelle de la plateforme.

"L'idée consiste à avoir une meilleure traçabilité, de mieux prévoir la rentabilité et de diminuer le risque financier, en n'étant pas assujetti à un nombre limité de clients profitant parfois d'un fort pouvoir de négociation", développe le dirigeant.

Un parti-pris qui ne manquera pas de faire réagir mais qui s'inscrit également dans un contexte riche en bouleversements. A l'heure où Rombat figure au sixième rang européen de sa spécialité et que 25% de ses volumes fournissent les constructeurs, Urbain Chassaing n'ambitionne rien d'autre que de placer "au moins pour la France et la rechange, la marque sur les plus hautes marches du podium".

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Meyle revoit l’emballage de ses pièces

Meyle revoit l’emballage de ses pièces Le conditionnement des produits Meyle fait peau neuve : tous les packaging de la marque seront désormais étiquetés avec les nouvelles références commerciales courtes et des codes QR.

lire la suite [...]
ZF : Neil Fryer cède ses fonctions à Helmut Ernst

ZF : Neil Fryer cède ses fonctions à Helmut Ernst À compter du 24 mai, Helmut Ernst, responsable de ZF Services, pilotera l’activité après-vente du groupe TRW, intégrée depuis le 1er janvier dernier. Il récupère ainsi les responsabilités de Neil

lire la suite [...]
SKF dédie un centre européen aux kits de rechange automobile

SKF dédie un centre européen aux kits de rechange automobile L’équipementier SKF a inauguré le 23 mai son centre européen de production de kits pour la rechange automobile à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours. Parmi ses atouts, ce site a été doté d’une

lire la suite [...]
Autopromotec plus grand que jamais

Autopromotec plus grand que jamais Le Salon Autopromotec 2017 a ouvert ses portes ce mercredi 24 mai. Pour cette 27e édition, le parc des expositions de Bologne fait le plein puisque 1651 exposants venus de 53 pays seront de la partie.

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page