Votre compte
Mercredi 18 Octobre 2017, 12:57 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Un peu plus d'un an après sa création, le groupement Alternative Autoparts quittera, le 1er janvier prochain, Autolia Group. Un choix qui ne manquera pas de faire parler.
Alternative Autoparts sort d'Autolia

Alternative Autopart avait rallié Autolia en avril 2016, renforçant alors le groupement de distributeurs au côtés de Flauraud, Temot France, TVI et l'Agra.

 

Révélée par nos confrères de Zepros, la sortie d'Alternative Autoparts d'Autolia Group (Agra, Flauraud, TF, TVI) nous avait été confirmée par la direction du groupement d'indépendants dès début septembre. Mais entre des éléments contractuels restant à régler et une tension palpable émanant de ce départ, celle-ci nous avait ainsi demandé de rester discret... Désormais officialisée, la nouvelle prendra forme à compter du 1er janvier prochain, date à laquelle le groupement créé par les sociétés IDLP et ATAC en avril 2016 prendra son indépendance.

"C'est uniquement leur choix", déplore amèrement Philippe Paillet, directeur des référencements d'Autolia Group. Si l'ouverture, l'été dernier, de la plateforme Drop Pièces Auto par l'Agra en région parisienne (Gennevilliers), sur les terres d'IDLP, pourrait expliquer cette scission, Philippe Paillet semble y voir une autre explication. "Les dirigeants d'Alternative Autoparts avaient besoin de notre appui pour fonder leur organisation. Dès lors que celle-ci a vu le jour et qu'elle était lancée, ils ont estimé qu'ils pouvaient s'en aller."

Bientôt chez Nexus ?

Des propos qu'Alternative Autoparts ne souhaite pas commenter mais qui ne manquent pas d'agacer les principaux intéressés. Dès lors, se pose la question de l'avenir de ces deux entités. Fort du rachat des sociétés Rial et Espace Dépôt par IDLP, de sa dizaine d'adhérents et de ses 52 points de vente, Alternative Autoparts possède aujourd'hui une attractivité et un potentiel susceptible de lui permettre de se rapprocher d'un groupement international, tel que Nexus Automotive International.

Quant à Autolia, le processus de recrutement enclenché avant cette nouvelle prend désormais tout son sens. Reste que "les candidats ayant le bon profil et épousant notre philosophie ne sont pas légions", conclu Philippe Paillet.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Autodistribution : le digital à tout-va

Autodistribution : le digital à tout-va Une nouvelle fois présent à Equip Auto, le groupement Autodistribution a choisi cette année de mettre l'accent sur l'ensemble de ses outils et offres digitales. Un vaste programme !

lire la suite [...]
OBD : la Feda dans une course contre la montre

OBD : la Feda dans une course contre la montre Négligé par Bruxelles dans la future réglementation sur l’homologation des véhicules, le maintien de la prise OBD est devenu le nouveau cheval de bataille de la Feda. Alors que la norme doit entrer

lire la suite [...]
Selon Schaeffler, 70% de la production mondiale sera électrifiée d'ici 2030

Selon Schaeffler, 70% de la production mondiale sera électrifiée d'ici 2030 Dans le cadre d'une étude réalisée avec le cabinet IHS, l'équipementier estime que les motorisations hybrides et électriques représenteront plus des deux tiers de la production mondiale annuelle

lire la suite [...]
Jean-Jacques Lafont, P-dg d’Alliance Automotive : "La concentration ne fait que commencer"

Jean-Jacques Lafont, P-dg d’Alliance Automotive : Quelques jours après l’annonce du rachat d’Alliance Automotive Group par Genuine Parts Company, Jean-Jacques Lafont, P-dg d’AAG et Thomas Gallagher, président de GPC, ont pris la parole au salon

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page