Votre compte
Vendredi 21 Septembre 2018, 18:21 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
En quête de nouveaux relais de croissance pour ses distributeurs, l’Agra s’apprête à déployer une gamme de pièces de réemploi (PRE). Fort d’un solide partenariat avec l’un des principaux recycleurs du marché, le groupement pourrait lancer une offre dédiée dès 2019.
[EXCLUSIF] : L’Agra s’intéresse à la pièce de réemploi

L'Agra travaille sur une nouvelle offre autour de la pièce de réemploi.

Marché émergent dans le secteur de la rechange, la pièce de réemploi suscite de plus en plus la convoitise des groupements. Alors qu’Alliance Automotive a déjà investi ce secteur avec Back2Car, c’est au tour de L’Agra de se pencher sur cette activité. Le groupement travaille en effet sur une nouvelle offre autour de la PRE qui pourrait voir le jour dès 2019…

"La pièce de réemploi est dans l’air du temps et trouve petit à petit sa place sur le marché de la rechange. C’est pourquoi nous avons amorcé un projet sur ce sujet qui devrait voir le jour dans les prochains mois, probablement début 2019", confirme André Brutinel, dirigeant de L’Agra.

GPA comme premier partenaire

Pour développer cette nouvelle offre, l’opérateur s’appuiera sur le démolisseur GPA, son partenaire au sein d’Autolia. Figurant parmi les leaders de sa filière, le recycleur dispose aujourd’hui de deux sites à Livron-sur-Drôme et à Domessin traitant chaque année VHU pour un stock d’environ 90 000 pièces d’occasion. L’Agra n’exclut toutefois pas de possibles collaborations avec d’autres recycleurs. "GPA fait partie de nos partenaires autour de cette nouvelle offre mais nous nous sommes entourés d’autres acteurs. C’est un peu le problème avec la PRE : un seul fournisseur n’a pas la capacité d’offrir un stock suffisant pour répondre à toutes les demandes", analyse André Brutinel.

Prudent, ce dernier précise également que le lancement d’une telle offre exige de multiples investissements, en particulier dans le domaine informatique, afin d’intégrer ce catalogue à l’outil de commande du réseau. Autrement dit, les distributeurs Agra devront encore attendre quelques mois avant d’avoir accès à cette nouvelle gamme.

 

Découvrez notre interview complète d'André Brutinel, directeur général de l’Agra et président d’Autolia, dans le J2R n°86 de septembre 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Autodis Groupe entre au capital d'Oscaro

Autodis Groupe entre au capital d'Oscaro Annoncé depuis de longs mois, le rapprochement entre la maison-mère d'Autodistribution et le leader de la vente de pièces auto en ligne devient réalité. Une arrivée qui permet à Oscaro de générer

lire la suite [...]
Saleri, année zéro

Saleri, année zéro Après avoir vécu un début d’année délicat, en raison de l’incendie de son site historique de Lumezzane, Saleri veut repartir sur des bases saines. Avec l’appui de son nouvel actionnaire, l’équipementier

lire la suite [...]
Equipements de garage : un marché disparate selon le Gieg

Equipements de garage : un marché disparate selon le Gieg Un marché qui reste sous influence de l’évolution réglementaire : c’est le bilan du marché de l’équipement d’atelier tiré par le Gieg pour le dernier exercice. Si l’outillage de garage

lire la suite [...]
Continental noue un partenariat avec UFI Filters

Continental noue un partenariat avec UFI Filters Le groupe Continental se lance dans la filtration après avoir conclu un accord avec le numéro un mondial du genre, UFI Filters. Commercialisation prévue pour courant 2019 en France.

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page