Votre compte
Lundi 10 Décembre 2018, 14:38 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Quelques semaines après le lancement de Bakelit, Renovatio accélère son développement avec le lancement d’un groupement dédié aux distributeurs de pièces pour véhicules de collection, baptisé Pro Classic.
EXCLUSIF : Renovatio donne naissance à Pro Classic

Du 9 au 11 novembre 2018, Renovatio a participé pour la première fois à un Salon grand public, Epoqu’Auto à Lyon, pour y présenter ses services.

 

Après avoir déjà dévoilé ses solutions en septembre dernier avec sa place de marché Bakelit, Renovatio passe à la deuxième étape de sa feuille de route. L’entreprise, qui entend s’affirmer comme un acteur référent dans le marché de la pièce pour véhicules de collection, s’apprête à déployer une centrale de référencement sur laquelle s’appuiera un groupement de distributeurs spécialisés. Son nom ? Pro Classic. "Nous voulons venir en aide aux professionnels spécialisés encore trop souvent livrés à eux-mêmes pour le sourcing de leurs pièces", explique Benjamin Abitbol, co-fondateur de Renovatio avec Alexandre Garat.

Pointant du doigt des filières d’approvisionnement souvent exotiques sur le marché du "classic", avec des pièces à la qualité inégale, ce dernier s’est fixé pour objectif de référencer les équipementiers disposant de gammes spécifiques. "Nous nous orientons vers des marques premium permettant à nos distributeurs de proposer deux niveaux d’offre et de générer ainsi plus de chiffres d’affaires", précise Benjamin Abitbol.

Un concept "classic" pour les réparateurs spécialisés

L’initiative semble séduire les équipementiers, de plus en plus nombreux à s’intéresser à ce marché de niche lucratif. "Nous observons un réel engouement des équipementiers pour ce marché. Au-delà des opportunités commerciales, c’est une excellente vitrine pour leurs produits, confie le co-fondateur de Renovatio. Environ 50 partenaires ont été approchés pour notre projet, et seul l’un d’entre eux a refusé de nous rencontrer." Pour le moment, huit équipementiers ont accepté de suivre Renovatio dans cette aventure mais la jeune entreprise espère en fédérer 12 à la fin de l’année et 40 à horizon 2020.

Dans son ambition de répondre aux besoins d’un marché en plein essor, Renovatio accompagnera le lancement de Renovatio et de Pro Classic avec le développement d’un réseau de réparation dédié aux véhicules historiques. A l’image d’Alliance Automotive avec Top Garage Classic ou Bosch avec Bosch Classic Service, Pro Classic disposera à terme d’un concept fédérant les garages spécialisés. Le programme se voudra complet avec une signalétique de marque, de la formation, des équipements d’atelier, etc. "Nous travaillons encore sur cette enseigne qui devrait voir le jour en 2019", conclut Benjamin Abitbol.

 

Découvrez notre article complet consacré à Pro Classic dans le J2R n°89 de décembre 2018 - janvier 2019.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
2018, année faste pour VSF

2018, année faste pour VSF VSF finit l’année sur les chapeaux de roues. Fort d'un chiffre d’affaires en progression, le distributeur de vitrages s’est attaché à renforcer les liens avec ses clients et partenaires lors de son premier

lire la suite [...]
Les Gilets jaunes perturbent l’activité des garages

Les Gilets jaunes perturbent l’activité des garages Alors que la colère sociale ne semble pas s'apaiser dans les rangs des Gilets jaunes, les professionnels de la réparation enregistrent les premières conséquences de leurs blocages. Selon une enquête

lire la suite [...]
Contrôle technique : le Gouvernement annonce un moratoire de six mois

Contrôle technique : le Gouvernement annonce un moratoire de six mois Le Premier ministre a annoncé, mardi 4 décembre 2018, la suspension des nouvelles modalités du contrôle technique prévues au 1er janvier 2019. Celles-ci visaient le renforcement du contrôle pollution

lire la suite [...]
Distrigo : PSA s’attaque à "l’étanchéité" de ses plateformes

Distrigo : PSA s’attaque à Le constructeur vient de résilier le contrat de distribution qui le liait à la plateforme MA Pièces Autos Bretagne, du groupe Midi Auto. Le concessionnaire est accusé d’avoir vendu des pièces à des revendeurs

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page