Votre compte
Vendredi 22 Février 2019, 07:47 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Dans un marché de la pièce de réemploi émergeant, Opisto tire son épingle du jeu avec une nouvelle progression de son activité. En 2018, le spécialiste du recyclage automobile a notamment dopé les ventes de pièces sur sa plateforme opisto.pro.
Opisto enregistre une forte hausse de ses ventes à professionnels

Opisto a vu son chiffre d’affaires global augmenter de 33% pour atteindre 2,6 millions d’euros sur l’année 2018.

 

C’est l’heure du bilan pour Opisto. Depuis sa création en 2010, la société toulousaine spécialisée dans la gestion de centres VHU s’est imposée dans le paysage de la démolition automobile, fédérant désormais 401 sites agréés. En huit ans, la jeune société peut se targuer d’avoir informatisé 4,9 millions de pièces, dont près de 2 millions sont commercialisées sur les sites opisto.fr (B2C) et opisto.pro (B2B). Ces deux plateformes ont généré 80 000 transactions.

C’est en particulier sur son site destiné aux professionnels qu’Opisto a enregistré sa plus forte croissance l’an dernier avec 20 752 transactions, soit un bond de 128 % par rapport à 2017, pour un panier moyen de 139 euros. Le chiffre d’affaires généré par les centres VHU présents sur le site a atteint 2,9 millions d’euros (+111 %). Une progression que l’éditeur doit notamment à la mise en place de deux partenariats avec des acteurs majeurs de la réparation et de la distribution automobile : le groupement Autodistribution et le réseau Assercar.

Mais pas question pour le spécialiste de la PRE de s’arrêter en si bon chemin et compte bien profiter de l’application, dès avril prochain, du décret d’application sur la commercialisation des pièces issues de l’économie circulaire.

"Opisto a fédéré une communauté qui regroupe aujourd’hui le plus grand nombre de centres VHU agréés, en France et en Europe. Notre plateforme mutualise un stock de près de 2 millions de pièces d’occasion avec l’activation de la vente en ligne pour un tiers de nos partenaires. La priorité de cette année est de renforcer l’accompagnement auprès de nos clients pour augmenter cette proportion et enrichir l’offre nationale", conclut Johan Branca, co-fondateur d’Opisto.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
L’halogène soutient toujours les ventes de Lumileds (Philips)

L’halogène soutient toujours les ventes de Lumileds (Philips) Grâce à un large catalogue, couvrant toutes les technologies d’éclairage, Lumileds poursuit son développement en France. Si l’équipementier prépare l’avenir avec des solutions de rechange pour

lire la suite [...]
Valeo à la conquête de la Chine avec LeChebang

Valeo à la conquête de la Chine avec LeChebang A l’assaut du marché chinois, l’équipementier français s’est associé à LeChebang, leader du service automobile en ligne, pour s’assurer une meilleure exposition de ses produits.

lire la suite [...]
La franchise automobile se porte bien

La franchise automobile se porte bien Selon le bilan 2018 de la FFF, les réseaux de franchise dédiés à l'entretien automobile connaissent une forte dynamique. Les franchisés de la filière ont affiché l’an dernier un chiffre d’affaires

lire la suite [...]
Distribox emménage dans de nouveaux locaux

Distribox emménage dans de nouveaux locaux Implantée depuis sa création en 2016 à Courcouronnes, la société spécialisée dans le traitement des boîtes de vitesses automatiques a investi dans de nouveaux locaux. Un atout incontournable pour

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page