Votre compte
Jeudi 18 Juillet 2019, 17:42 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les coûts de réparation sinistre se font toujours plus élevés selon CarGarantie. Dans sa dernière étude sur les contrats de garantie, le groupe révèle une augmentation de ces frais de près de 3 % en deux ans.
Les coûts de réparation repartent à la hausse

En 2018, le coût moyen des réparations s’est élevé à 527 euros.

 

Après une période de relative stabilité, les coûts moyens de réparation de sinistre pour les voitures neuves et d’occasion enregistrent à nouveau une nette augmentation en 2018. C’est le principal enseigne de l’étude menée par CarGarantie sur les garanties de près de 770 000 VO et 241 000 VN arrivées à échéance (durée de 12, 24 et 36 mois). Ces coûts ont ainsi grimpé de 502 euros en 2016 à 514 euros en 2017 pour s’établir à 527 euros en 2018. "C’est l’une des plus fortes augmentations de ces dernières années", souligne le garantisseur.

Ce dernier impute cette hausse à la sophistication des véhicules, notamment les moteurs. En effet, ces derniers représentent la majorité des coûts de réparation. Si cela a toujours été le cas pour les véhicules d’occasion (23,59 %), nouveautés en 2018, le moteur truste la première place des coûts les plus importants pour les véhicules neufs (21,32%). Pour les deux types de véhicules, le système d’alimentation, comprenant les turbos, est le deuxième composant le plus onéreux à réparer. En revanche, la dernière place du podium diffère puisque la boîte de vitesses est l’organe qui pèsent le plus sur le coût moyen de réparation de VO (11,62 %) tandis que c’est l’installation électrique pour les VN (10,71).

Si on se penche sur le classement de la fréquence des sinistres, le système d’alimentation (turbocompresseur inclus) est le premier organe concerné, avec 19,9 % pour VO et 21,5 % pour les VN. L’installation électrique figure en deuxième position, pour les occasions comme pour les neuves. Au troisième rang, c’est le moteur qui est le plus touché pour les VO et l’électronique de confort pour les VN.

Enfin, CarGarantie relève dans son étude que ces sinistres sont de moins en moins précoces. Alors que plus de 33 % des sinistres de VO survenaient avant les 5 000 premiers kilomètres en 2017, ce taux passe à 30 % en 2018. En ce qui concerne les VN, 46,7 % des sinistres arrivent la première année contre 54,9 % l’année précédente.

 

Saïda Djerrada

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Le groupe Todd tombe dans l’escarcelle d’Alliance Automotive

Le groupe Todd tombe dans l’escarcelle d’Alliance Automotive Très courtisé depuis plusieurs années, le groupe Todd a fini par céder aux sirènes des groupements. Le groupe Alliance Automotive rafle la mise et signe une acquisition très remarquée sur le marché

lire la suite [...]
Carbon Zapp, l’acteur qui monte dans l’injection

Carbon Zapp, l’acteur qui monte dans l’injection Progressant à l’ombre des grands noms du diesel, Carbon Zapp, spécialisé dans la fabrication de bancs de test d’injection gazole et essence, s’installe durablement dans le paysage grâce à ses homologations

lire la suite [...]
Forwelt by Eurorepar, la nouvelle MDD peinture de PSA

Forwelt by Eurorepar, la nouvelle MDD peinture de PSA Très entreprenant sur le marché de la carrosserie, le constructeur va se doter d’une nouvelle marque de peinture, baptisée Forwelt by Eurorepar. Elle sera distribuée dans le réseau de plateformes

lire la suite [...]
Le comparateur de pièces Daparto débarque en France

Le comparateur de pièces Daparto débarque en France Après avoir construit son business model outre-Rhin, Daparto s’attaque aujourd’hui au marché français. Grâce à son réseau composé d’une centaine de distributeurs, le comparateur de pièces

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page