Votre compte
Mardi 17 Septembre 2019, 13:22 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Deux ans après son lancement en France, Otop poursuit sa croissance. Après avoir réajusté sa stratégie de développement, le réseau de distribution veut compléter son maillage en 2021 et vise le seuil de rentabilité dès l’année prochaine.
Otop veut être rentable dès 2020

Franck Millet poursuit le développement de son réseau Otop avec de nouvelles gammes, un stock élargi et de nouveaux outils digitaux adaptés à sa croissance.

 

"Nous serons rentables en 2020." Deux ans après le lancement d’Otop, Franck Millet, président de Newdis, se veut confiant sur la pérennité de son modèle disruptif qui a su trouver sa place sur le marché. En fin d’année, l’enseigne disposera d’un maillage de 53 points de distribution pour couvrir 57 départements et servir ainsi 38 % des réparateurs français. Si le bilan est satisfaisant, le dirigeant reconnaît qu’Otop a toutefois dû revoir son modèle de développement depuis son lancement.

"Nous avions pour plan initial de nous déployer dans 181 zones avec un concessionnaire pour chacune d’entre elles. Mais nous nous sommes finalement aperçus qu’il était préférable de fusionner certaines zones. Les centres peuvent ainsi rayonner dans des régions plus importantes", précise Franck Millet.  Résultat : le territoire a été redécoupé en 170 zones qui seront couvertes par 119 centres.

Des multisites toujours plus nombreux

Autre nouveauté : la part de "franchisés" multisites est en croissance, de plus en plus d’entrepreneurs préférant rejoindre le réseau dans une logique d’investissement. Pour faciliter son implantation dans des zones moins attractives, et par souci de garder un pied dans son réseau pour y tester ses nouveaux services, Otop a également gardé 14 succursales.

Fort de cette stratégie d’expansion remodelée, l’enseigne espère finaliser son maillage national fin 2021. Avec un réseau complet, Otop espère séduire à terme 30 % des quelque 40 000 réparateurs du territoire national, pour une part de marché de 3 à 5 %.

Un stock qui s’oriente vers la pièce technique

Parallèlement à son maillage, le réseau de distribution de pièces a enrichi son offre de services pour répondre aux attentes des ateliers. Lancés l’an dernier, la formule Privilège (7 % des clients et 18 % du CA) ainsi que le club Ambassadeurs (5 % des clients et 25 du CA) ont visiblement convaincu.

Otop a également élargi son stock de produits avec l’arrivée ces derniers mois de la ligne Easy2Fit de Faurecia, du catalogue Hella et d’une gamme d’injection diesel. Outre cette offre de 24 000 références disponibles en J+1 (couvrant environ 90 % des besoins en entretien mécanique), l’enseigne s’est associée à 7 fournisseurs pour proposer à ses clients un catalogue de dépannage, recensant 68 000 références disponibles en J+2. "Pour certaines gammes, nous étions dans l’impossibilité de disposer de la totalité des pièces en stock. Il fallait donc mettre en place une solution pour répondre aux demandes sur les slow movers et les nouvelles références", explique Franck Millet.

Fort de ces aménagements, Otop peut désormais se targuer d’un taux de service de 89 %. D’ici à 2020, le réseau espère faire passer ce taux à 95 % en renforçant son stock (40 000 références) et son offre en dépannage (110 000).

Le stock ne fait toutefois pas tout. Outre son catalogue de produits, Otop entend poursuivre le développement de ses services. Pour fluidifier le processus de commande sur sa plateforme, l’opérateur a entamé depuis plusieurs mois une refonte de son back office. Fin juillet, l’enseigne a lancé la 3e version de son application qui gère désormais l’intégralité des centres Otop, tout en incluant des fonctionnalités CRM.

 

 

 

   

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Renault pénalisé par l’enrayement de sa logistique pièces

Renault pénalisé par l’enrayement de sa logistique pièces La grogne monte dans le réseau Renault. Depuis cet été, les commandes de pièces de rechange des concessionnaires et agents peinent à être honorées. En cause : le changement plus compliqué que prévu

lire la suite [...]
Genelec fête ses 90 ans

Genelec fête ses 90 ans En présence de représentants de toute la profession, le distributeur nordiste a célébré ses 90 ans d'existence. L'occasion de revenir sur l'histoire et d'aborder l'avenir d'une société familiale

lire la suite [...]
Equip Auto 2019 : le palmarès des Grands Prix dévoilé

Equip Auto 2019 : le palmarès des Grands Prix dévoilé Le jury des Grands Prix Internationaux de l’Innovation Automobile d’Equip Auto a enfin dévoilé son palmarès 2019. Découvrez les sept lauréats qui ont été primés pour cette 18e édition du concours.

lire la suite [...]
ID Rechange muscle son jeu

ID Rechange muscle son jeu A l'occasion de ses deux conventions de rentrée, le groupement ID Rechange a présenté sa nouvelle feuille de route. Le service y prend une large place avec un focus tout particulier mis sur les pièces

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page