Votre compte
Dimanche 28 Mai 2017, 22:31 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mauvaise nouvelle pour les professionnels : une part croissante d’automobilistes commandent leurs pièces détachées en ligne. Plus de 20% d’entre eux privilégient aujourd’hui Oscaro, Mister-Auto et autres Yakarouler pour entretenir leur véhicule selon une étude réalisée par Que Choisir.
L’achat de pièces autos sur Internet se démocratise

Pour sécuriser l’achat de pièces sur son site, Yakarouler développe un réseau de boutiques.

Pour acheter leurs pièces de rechange, les automobilistes sont toujours plus nombreux à se rendre sur Internet. Une étude menée par le magazine Que Choisir auprès de 3 000 de ses lecteurs révèle en effet que 21% d’entre eux préfèrent désormais le e-commerce pour leurs pièces autos. Ce canal de distribution dépasse celui des garages indépendants (18%) et fait jeu égal avec celui des réseaux de centres autos (22%). Les réseaux constructeurs restent en revanche devant, concentrant 31% des achats.

Pas de surprise : si le web séduit autant les automobilistes, c’est avant tout pour des raisons économiques. L’enquête de Que Choisir nous apprend que 77% d’entre eux vont sur Internet parce que les prix y sont moins élevés. L’absence de déplacement (43%) et l’offre de pièces (40%) sont les deux autres principaux facteurs d’achat en ligne.

A noter que le panier moyen de ces acheteurs s’élève à 167 euros. Best-seller du e-commerce PR : les freins, amortisseurs et pièces moteur qui représentent 49% des commandes. Les pneus (48%), les filtres (43%) et les essuie-glaces (40%) font aussi partie des produits les plus populaires en ligne.

 

60 % des clients ne vont pas chez un professionnel

 

Parmi ses autres enseignements, l’étude de Que Choisir dévoile que l’achat de pièces sur Internet, jusqu’ici plutôt réservée à une communauté de "do-iteurs" avertis, tend à se démocratiser. En effet, seuls 30% des acheteurs affirment être expérimentés en mécanique. Un chiffre encore plus significatif : 60% des clients e-commerce ne font pas appel à un professionnel pour installer leur pièce. Pour la grande majorité de ces acheteurs (93%), le montage n’a pas posé de problème et a été jugé "facile".

Dernier point qui pourrait inquiéter les professionnels : l’achat en ligne se révèle rarement décevant chez les automobilistes. Avec un taux de satisfaction de 8,4 sur 10, le canal web domine celui des achats physiques (7,7). Les acheteurs sont aussi très satisfaits (8,8) du prix et de la qualité de la pièce. Seul hic : l’après-vente. Le service ne semble pas être à la hauteur des clients qui ne lui attribuent qu’une note de 7,1.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
Meyle revoit l’emballage de ses pièces

Meyle revoit l’emballage de ses pièces Le conditionnement des produits Meyle fait peau neuve : tous les packaging de la marque seront désormais étiquetés avec les nouvelles références commerciales courtes et des codes QR.

lire la suite [...]
ZF : Neil Fryer cède ses fonctions à Helmut Ernst

ZF : Neil Fryer cède ses fonctions à Helmut Ernst À compter du 24 mai, Helmut Ernst, responsable de ZF Services, pilotera l’activité après-vente du groupe TRW, intégrée depuis le 1er janvier dernier. Il récupère ainsi les responsabilités de Neil

lire la suite [...]
SKF dédie un centre européen aux kits de rechange automobile

SKF dédie un centre européen aux kits de rechange automobile L’équipementier SKF a inauguré le 23 mai son centre européen de production de kits pour la rechange automobile à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours. Parmi ses atouts, ce site a été doté d’une

lire la suite [...]
Autopromotec plus grand que jamais

Autopromotec plus grand que jamais Le Salon Autopromotec 2017 a ouvert ses portes ce mercredi 24 mai. Pour cette 27e édition, le parc des expositions de Bologne fait le plein puisque 1651 exposants venus de 53 pays seront de la partie.

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page