Votre compte
Lundi 10 Décembre 2018, 14:39 Le J2R.com, le site du Journal de la Rechange et de la Réparation : actualités auto, après-vente, services, équipementiers.
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Alors que la colère sociale ne semble pas s'apaiser dans les rangs des Gilets jaunes, les professionnels de la réparation enregistrent les premières conséquences de leurs blocages. Selon une enquête du CNPA, les ateliers accusent déjà une baisse quotidienne de 1 000 euros de leur chiffre d’affaires.
Les Gilets jaunes perturbent l’activité des garages

Près de 72 % des professionnels interrogés par le CNPA ont constaté une baisse du nombre de clients dans leur entreprise depuis le début des blocages des Gilets jaunes.

 

Paralysant le pays depuis plus de deux semaines, les manifestations des Gilets jaunes ne sont pas sans conséquences sur le secteur de la réparation automobile. Une récente étude menée par le CNPA dévoile en effet que ces perturbations ont déjà de lourds impacts sur l’activité économique des ateliers.

Les garagistes, qui ont représenté la majorité des répondants à l’enquête, ont en effet enregistré une baisse significative de leurs entrées atelier avec une perte estimée, en moyenne, à environ 1 000 euros par jour. Idem pour les centres autos qui, en raison de leur implantation géographique sur les parkings d’hypermarché ou zones commerciales et compte tenu de leur ouverture le samedi, ont subi de lourdes pertes de chiffre d’affaires (jusqu’à 40 % pour le samedi 17 novembre).

Outre les blocages opérés par les Gilets jaunes, le manque de visibilité des automobilistes sur l’évolution des différentes réglementations n’a pas non plus arrangé la situation des professionnels. "Les clients préfèrent reporter leurs réparations devant l’avenir incertain", témoigne un professionnel auprès du CNPA. L’organisation professionnelle s’inquiète de l’enlisement du mouvement, estimant que des problèmes de trésorerie sont à craindre très rapidement compte tenu de la taille de ces entreprises.

La livraison des pièces parasitée 

Le mouvement des Gilets jaunes a également pour conséquence de compliquer la livraison des pièces dans les ateliers. Plus de 65 % des professionnels sondés ont en effet confirmé rencontrer des difficultés d’approvisionnement depuis le début des blocages… Rappelons que la Feda avait déjà tiré la sonnette d’alarme la semaine dernière en dénonçant les blocages des entrepôts de distribution qui perturbent l’activité de ses adhérents.

Ces perturbations pourraient d’ailleurs s’aggraver dans les prochains jours. En effet, le moratoire de six mois annoncé par l'exécutif ce 4 décembre sur les hausses des taxes énergétiques et sur le renforcement du contrôle technique ne semble pas apaiser les manifestants. Ces derniers ont déjà confirmé qu’ils poursuivraient leurs mobilisations…

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
inscrivez vous
A la une de l'actualité
2018, année faste pour VSF

2018, année faste pour VSF VSF finit l’année sur les chapeaux de roues. Fort d'un chiffre d’affaires en progression, le distributeur de vitrages s’est attaché à renforcer les liens avec ses clients et partenaires lors de son premier

lire la suite [...]
Contrôle technique : le Gouvernement annonce un moratoire de six mois

Contrôle technique : le Gouvernement annonce un moratoire de six mois Le Premier ministre a annoncé, mardi 4 décembre 2018, la suspension des nouvelles modalités du contrôle technique prévues au 1er janvier 2019. Celles-ci visaient le renforcement du contrôle pollution

lire la suite [...]
EXCLUSIF : Renovatio donne naissance à Pro Classic

EXCLUSIF : Renovatio donne naissance à Pro Classic Quelques semaines après le lancement de Bakelit, Renovatio accélère son développement avec le lancement d’un groupement dédié aux distributeurs de pièces pour véhicules de collection, baptisé

lire la suite [...]
Distrigo : PSA s’attaque à "l’étanchéité" de ses plateformes

Distrigo : PSA s’attaque à Le constructeur vient de résilier le contrat de distribution qui le liait à la plateforme MA Pièces Autos Bretagne, du groupe Midi Auto. Le concessionnaire est accusé d’avoir vendu des pièces à des revendeurs

lire la suite [...]
Haut de page
 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page