S'abonner
Non classé

Alliance et APO, union sous contrat

Publié le 19 avril 2012
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
Alliance aurait pris la majorité chez APO (Auto Pièces Occitanes), composé de trois plates-formes.
Alliance aurait pris la majorité chez APO (Auto Pièces Occitanes), composé de trois plates-formes.
Alliance aurait pris la majorité chez APO (Auto Pièces Occitanes), composé de trois plates-formes.

Alors que l’on attendait l’Autodistribution sur le jeu des plates-formes régionales, le marché semble démontrer que c’est Groupauto France qui se dirige vers cette solution par le biais d’Alliance, le groupe de Jean-Jacques Lafont, président du groupement. En effet, Alliance aurait mis la main sur APO (Auto Pièces Occitanes), soit trois plates-formes situées à Toulouse, Bordeaux et Marseille, en prenant une participation supérieure à 51 % dans le capital. La famille Léonardi reste toujours dans la structure, pour le moment. La stratégie mise en place pour Alliance pourrait prendre la même voie que celle pratiquée au moment du rapprochement avec Partner’s et sa plate-forme de Blois, via une prise en main progressive. Un courrier a, d’ailleurs, été envoyé aux fournisseurs début janvier, pour les prévenir que la facturation d’APO passerait désormais par les services de la plate-forme de Partner’s. Contacté, le groupement annonce pour autant que ce rapprochement ne concerne que la mise en place d’accords croisés portant sur la logistique et les achats. Au final, le groupement compte donc une plate-forme technique (la SA Le Hello), deux plates-formes nationales (Le Rheu et Blois) et, désormais, trois plates-formes régionales, offrant ainsi un accès au groupement sur le sud de la France.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle