S'abonner
Non classé

Auto Industrie Leneuveu "agréé" éthylotest

Publié le 5 avril 2012
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
Depuis le mois de février, le magasin de Lanester (Morbihan), du groupe Auto Omnia Industrie, a reçu l'agrément pour installer, contrôler et certifier la conformité des systèmes Ethylothests Anti-Démarrage (EAD).
Depuis le mois de février, le magasin de Lanester (Morbihan), du groupe Auto Omnia Industrie, a reçu l'agrément pour installer, contrôler et certifier la conformité des systèmes Ethylothests Anti-Démarrage (EAD).
Depuis le mois de février, le magasin de Lanester (Morbihan), du groupe Auto Omnia Industrie, a reçu l'agrément pour installer, contrôler et certifier la conformité des systèmes Ethylothests Anti-Démarrage (EAD).

Le groupe Auto Omnia Industrie propose désormais un nouveau service pour ses clients : l'installation d'éthylotests anti-démarrage. Le site de Lanester a reçu l'agrément lui permettant également d'être vérificateur du dispositif, "ce ne fut pas compliqué, mais extrêmement long", précise Romain Caltot, directeur du site.

Cette activité devrait monter en puissance dans les années à venir. En effet, d'une part, ce système a été imposé pour certains véhicules. Ainsi, la loi impose que tout autocar mis pour la première fois en circulation à partir du 1er janvier 2010, lorsqu'il est affecté à un transport en commun d'enfants,doit être équipé d'un dispositif éthylotest anti-démarrage. D'autre part, l'état souhaitant généraliser la présence d'éthylotests pour les véhicules de particuliers, des volumes devraient se rajouter. 

Le groupe Auto Omnia Industrie s'est d'ailleurs rapproché des flottes de son secteur pour annoncer ce nouveau service. "Il était important pour nous d'ajouter cette prestation car nos clients veulent que tout soit fait sur un seul point car déplacer un bus coûte cher", détaille Romain Caltot. 

Comme pour le chronotachygraphe, l'agrément nécessite de répondre à un cahier des charges et des audits. Ainsi, les critères requis sont la mise en place d’un système de contrôle qualité (basé sous la norme NF ISO 9001 : 2008 ou 17020 : 2005), la connaissance des règles applicables aux vérifications des dispositifs EAD, la formation professionnelle du vérificateur, la gestion des moyens d’essais. Enfin, l'UTAC procède à un audit pour valider le bon respect de ce cahier des charges.

L'organisme annonce d'ailleurs sur son site que déjà 178 sites sont agréés pour l'installation d'un EAD, et 191 centres pour la vérification.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle