S'abonner
Non classé

Batterie : le Start & Stop dope le marché

Publié le 15 novembre 2011
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
La technologie Start & Stop induit une utilisation plus intensive de la batterie. Et lors du changement de la pièce, Varta souligne la nécessité de prendre une batterie conforme à l'origine, faute de se retrouver très vite en panne…
La technologie Start & Stop induit une utilisation plus intensive de la batterie. Et lors du changement de la pièce, Varta souligne la nécessité de prendre une batterie conforme à l'origine, faute de se retrouver très vite en panne…
La technologie Start & Stop induit une utilisation plus intensive de la batterie. Et lors du changement de la pièce, Varta souligne la nécessité de prendre une batterie conforme à l'origine, faute de se retrouver très vite en panne…

Varta prévoit que d'ici 2015, en Europe, près de 70% des voitures seront équipées d'un système Start and Stop. Et d'ores et déjà, les premiers véhicules arrivent en rechange, pour procéder à un changement de leur batterie. Il convient donc pour la rechange indépendante de bien appréhender le marché des batteries AGM, source de valeur. Le prix moyen étant, environ, 40% supérieur à une batterie classique.

D'après Christian Morin, directeur général Johnson Controls Power Solutions France, "nous arrivons à un tournant historique de la batterie, où cette pièce devient un produit technique. Avec le Start-Stop, la technologie AGM a été améliorée au fil des discussions avec les constructeurs, pour répondre aux exigences du cahier des charges. La batterie possède des capteurs qui communiquent avec la voiture pour renseigner sur le niveau de charge.

Une batterie classique ne tient pas la route…

Varta souligne donc l'importance de remplacer la batterie par un produit identique à l'origine, l'équipementier proposant à la rechange ses références AGM plus. Le spécialiste de la batterie précise également, d'après ses tests internes, qu'une batterie classique résiste seulement 6 mois sur un moteur avec Start and Stop.

Dans cette optique de développement du marché, l'équipementier annonce un investissement de 371 millions pour augmenter sa capacité de production de batteries Start-Stop, afin d'atteindre, dès 2015, un volume de 30 millions de pièces.

En 2011, Johnson Controls estime ses ventes, en Europe, à près de 3,5 millions de batteries Start-Stop pour la première monte. Et rien que pour la France, les experts prévoient un besoin de 500 000 batteries par an, soit 8% du marché. 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle