S'abonner
Non classé

Bientôt un Fruehauf à capitaux polonais ?

Publié le 23 juillet 2014
Par Frédéric Richard
< 1 min de lecture
Le fleuron français des carrossiers Fruehauf passera-t-il dans le giron du producteur polonais de semi-remorques Wielton, qui vient de déposer une offre publique d’achat en ce sens ?
Le fleuron français des carrossiers Fruehauf passera-t-il dans le giron du producteur polonais de semi-remorques Wielton, qui vient de déposer une offre publique d’achat en ce sens ?
Le fleuron français des carrossiers Fruehauf passera-t-il dans le giron du producteur polonais de semi-remorques Wielton, qui vient de déposer une offre publique d’achat en ce sens ?

Signe des temps, les constructeurs venus de l’Est parviennent déjà, depuis quelques années, à développer leurs parts de marché en France avec des produits moins chers, qui séduisent des clients malmenés par la sinistrose économique ambiante… Mais aujourd’hui, un nouveau cap est franchi, avec Wielton, spécialiste polonais du semi-remorque, qui s’intéresse de très près au français Fruehauf, avec une offre ferme d’achat, déposée sur la totalité des parts du groupe d’Auxerre.

Société cotée à la Bourse de Varsovie, Wielton est tout de même le sixième fabricant européen de remorques et semi-remorques.

Si toutefois l’opération devait se concrétiser, l’acquisition de Fruehauf, qui contrôle plus de 20 % du marché français, pourrait permettre à la société polonaise une diversification géographique des marchés, avec une ouverture de choix sur l’Europe de l’Ouest. L’alliance des deux activités pèserait un chiffre d’affaires d’environ 250 millions d’euros, pour une production de plus de 10 000 véhicules par an, faisant du groupe nouvellement créé, un producteur de remorques et de semi-remorques de premier plan en Europe.

Rassurant, le patron de Wielton a tenu à préciser que les deux sociétés conserveraient leur autonomie et leurs marques propres, et que “Notre objectif est de développer la marque Fruehauf, en préservant l’outil de production et le modèle actuel d’emploi en France”, a déclaré Andrzej Szczepek. Pour mémoire, Wielton, basé près de Lodz (centre) emploie environ 1 250 personnes et carrosse plus de 6 000 véhicules par an. La société exporte ses produits vers 25 pays, principalement en Europe, et son chiffre d’affaires annuel s’élève à environ 150 millions d’euros. Il faut désormais attendre l’avis du Comité d’entreprise de Fruehauf et, bien sûr, celui des autorités de la concurrence compétentes.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle