S'abonner
Non classé

Bosch et Chimirec ne laissent rien filtrer…

Publié le 27 mars 2014
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
La branche filtration de Bosch s'associe à Chimirec pour promouvoir une solution de recyclage pour les réparateurs, au travers de 5 packs, allant de 34 à 105,75 euros HT mensuels.
La branche filtration de Bosch s'associe à Chimirec pour promouvoir une solution de recyclage pour les réparateurs, au travers de 5 packs, allant de 34 à 105,75 euros HT mensuels.
La branche filtration de Bosch s'associe à Chimirec pour promouvoir une solution de recyclage pour les réparateurs, au travers de 5 packs, allant de 34 à 105,75 euros HT mensuels.

Les garages ont une obligation légale de recycler leurs déchets dangereux. Ils reste pourtant quelques réfractaires, que Bosch et Chimirec se proposent de convaincre…

Pour optimiser le volume de déchets collectés et valorisés dans le secteur de l’automobile, l'équipementier allemand et le spécialiste du traitement des déchets se sont associés afin de proposer des nouvelles solutions de recyclage plus valorisantes et incitatrices. Via un engagement annuel, les filtres, huiles, emballages souillés, liquides de refroidissement, aérosols, et matériels souillés seront collectés et traités par Chimirec. Le prix varie selon les volumes à collecter et le nombre de collectes dans l'année.

Pour promouvoir l'offre, Bosch s'appuie notamment sur le programme de fidélisation eXtra. Un réparateur qui opte pour un pack Chimirec recevra 950 points sur son compte, qu'il pourra ensuite convertir en cadeaux.

Pour les garages qui disposaient déjà de contrat avec le spécialiste du recyclage, ils peuvent basculer sur ces nouvelles offres, plus avantageuses économiquement, et qui proposent un engagement annuel, sans tacite reconduction. Chimirec travaille actuellement avec la majorité des réseaux, pour un taux de pénétration d'environ 50%. 

Ces packs seront commercialisés par les distributeurs stockistes travaillant avec Bosch ainsi que par les 10 commerciaux de l'équipementier et les 40 commerciaux de Chimirec. Le groupe IDLP, mené par Patrice Godefroy, a participé à l'élaboration de ce projet, et ses équipes seront également impliquées dans la promotion de cette opération.

Concernant le recyclage des filtres, on rappelle qu'ils sont traités sur le site Chimirec de Javené (35). Le procédé permet de séparer les trois principaux composants des filtres, l'huile, le papier et le métal, pour une valorisation finale, matière et énergétique, de 100%.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle