S'abonner
Non classé

Combinés d’instruments : réparer plutôt que remplacer

Publié le 20 décembre 2013
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Avec le temps, certaines pièces électroniques tombent en panne, et les réparateurs ont tout de suite le réflexe de les changer. Mais investir 800 euros pour un combiné d’instruments sur un véhicule, qui en vaut 1 500, n’est pas toujours justifié… Ainsi, il existe des solutions pour réparer au lieu de changer, et pour un coût nettement plus abordable.
Sandra Deck, salariée gérante d’Era.
Sandra Deck, salariée gérante d’Era.

Dix-sept pannes sont connues pour le combiné d’instruments du Renault Scenic II. Ces incidents ont été listés par la société Era, qui répare, entre autres, cette pièce. En effet, le cœur d’activité de cette structure strasbourgeoise, ouverte en juillet 2009, est la réparation de composants électroniques : combiné d’instruments, afficheur, BSI, calculateur d’habitacle, calculateur de gestion moteur, direction électrique, etc. Les visiteurs d’Equip Auto ont d’ailleurs pu découvrir l’offre complète sur leur stand. “Beaucoup de réparateurs ont été attirés par nos solutions, car ils ne savaient pas que ces pièces étaient réparables, précise Sandra Deck, gérante d’Era. Nous avons constaté un véritable intérêt pour nos solutions et avons d’ailleurs relevé une augmentation des commandes quelques semaines après Equip Auto.”

Era, filiale de l’entreprise allemande C-3, dont le métier est lui aussi la réparation de pièces électroniques, emploie 11 personnes, dont 5 techniciens. Le chiffre d’affaires était de 191 000 euros en 2009, et atteint désormais 1,451 million d’euros en 2012. La structure possède une base de données importante sur les pièces électroniques, répertoriées au fil des années et des interventions. Elle propose donc exclusivement aux professionnels de l’automobile une solution pour réparer les pièces défectueuses, au lieu de les remplacer, avec des forfaits incluant le transport, la révision de la pièce (main-d’œuvre et composants) et la garantie de trois ans. Le prix tient compte de la valeur vénale du véhicule. Ainsi, si l’on reste sur notre Scenic II, la pièce neuve s’élève à 800 euros contre 190 euros HT pour une réparation. Un gain très attractif pour le garagiste, comme pour le client final.

Une réparation entre 3 à 4 jours

Concrètement, la démarche pour faire réparer la pièce s’avère simple. Le garage contacte Era. S’il n’est pas encore client, il doit remplir un bon de commande. Une fois son contrat validé, un ordre d’enlèvement par transporteur lui est ensuite envoyé. Le MRA emballe avec précaution la pièce, et quand la commande est passée avant 14 h 30, l’enlèvement s’opère le jour même. Le colis est rapatrié dans les ateliers d’Era, sur Strasbourg. Les techniciens se chargent ensuite de vérifier la pièce. Ils corrigent la panne pour laquelle elle a été envoyée, mais interviennent également en prévention sur les autres défauts connus. Les actions consistent à refaire des soudures ou à changer des composants. Une fois les réparations effectuées, la référence repart chez le réparateur. “Nous cherchons à immobiliser le moins possible la pièce, explique Sandra Deck. Pour toute l’opération, transport compris, il faut compter trois à quatre jours quand la panne est au catalogue. Nous réalisons aussi des recherches de défauts à la demande des réparateurs, mais dans ce cas, nous gardons la pièce plus longtemps pour dresser le diagnostic. Par ailleurs, certaines pièces partent en Allemagne, comme les calculateurs ABS, car nous ne possédons pas le matériel adéquat. Nous réparons actuellement entre 150 à 200 pièces par semaine, tous constructeurs confondus, et principalement des combinés d’instruments et des afficheurs. Prochainement, nous comptons nous doter des outils nécessaires pour intervenir sur davantage de pannes, notamment sur les calculateurs de gestion moteur. Nous cherchons à nous diversifier et surtout à anticiper la demande. Nos équipes réalisent une veille sur les pannes courantes, afin de mettre au point une méthodologie de réparation.”

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle