S'abonner
Non classé

DRT plébiscite la résine de pin

Publié le 14 janvier 2015
Par Marc David
2 min de lecture
A l’occasion de Tire Technology Expo organisé à Cologne, la société française DRT présentera ses résines naturelles extraites de pins maritimes des Landes.
A l’occasion de Tire Technology Expo organisé à Cologne, la société française DRT présentera ses résines naturelles extraites de pins maritimes des Landes.
A l’occasion de Tire Technology Expo organisé à Cologne, la société française DRT présentera ses résines naturelles extraites de pins maritimes des Landes.

Ce n’est pas un secret, aujourd’hui, la tendance dans le secteur des pneumatiques est claire : les industriels sont à la recherche de matériaux "verts" en mesure d’améliorer les performances des produits (durée de vie, adhérence) et de satisfaire aux nouvelles contraintes environnementales, notamment en termes de réduction des émissions, donc des consommations de carburant. Une démarche ayant pour objectif de ne plus dépendre uniquement des ressources issues de l’industrie pétrolière.

Dans ce registre, figure en premier lieu la silice, largement répandue chez les manufacturiers. Mais il y a aussi les autres constituants, notamment les élastomères et les liants…

Dans ce contexte, se positionne la société DRT (pour Dérivés résiniques & Terpéniques), dont le siège se situe à Dax. Entreprise française à capitaux familiaux, celle-ci s’est engagée depuis 1932 à proposer des alternatives aux ressources pétrolières, et ce pour une vingtaine de secteurs industriels. Revendiquant le leadership mondial en matière de distillation d’essence de térébenthine extraite de la résine du pin ainsi qu’en matière de résines terpéniques, elle compte 1200 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 350 millions d’euros, dont 80% à l’international.

Ainsi, au prochain salon Tire Technology Expo de Cologne (du 10 au 12 février), DRT présentera une gamme de résines bio-sourcées issues du pin des Landes destinée aux pneumatiques, avec pour objectif d’améliorer leurs performances sans compromettre leurs propriétés physiques. Dans l’absolu, cette gamme s’appuie sur deux grandes familles : les résines terpènes phénoliques et les résines polyterpéniques. A titre d’exemple, la résine Dertophene T105 se positionne dans la première catégorie. Evidemment compatible avec les caoutchoucs naturels ou synthétiques (SIS, SBS, SBR, PCP, Butyl…) ainsi qu’avec les polyesters, cette résine est destinée, d’une part, à améliorer les process de fabrication des enveloppes, d’autre part, à améliorer à la fois l’adhérence sur le mouillé (traction…) et la résistance au roulement, deux critères de performance antagonistes, comme on le sait.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle