S'abonner
Non classé

Econokit, offrez une conscience écologique à vos clients !

Publié le 5 juillet 2012
Par Frédéric Richard
3 min de lecture
Ce nouveau produit s’inspire des travaux réalisés sur l’injection d’eau dans les moteurs Diesel, remontant à la fin du xixe siècle. Mais la véritable nouveauté d’Econokit, c’est sa facilité de mise en œuvre et son tarif.
Ce nouveau produit s’inspire des travaux réalisés sur l’injection d’eau dans les moteurs Diesel, remontant à la fin du xixe siècle. Mais la véritable nouveauté d’Econokit, c’est sa facilité de mise en œuvre et son tarif.
Ce nouveau produit s’inspire des travaux réalisés sur l’injection d’eau dans les moteurs Diesel, remontant à la fin du xixe siècle. Mais la véritable nouveauté d’Econokit, c’est sa facilité de mise en œuvre et son tarif.

Econokit est un procédé destiné à augmenter le rendement des moteurs à explosion, essence ou Diesel. Le système utilise une technologie du siècle dernier, tantôt décriée par les ingénieurs motoristes, tantôt encensée par de nombreux utilisateurs. Le principe repose sur le concept Gillier-Pantone, utilisé avec succès sur les moteurs d’avion pendant la guerre, ou encore sur les moteurs industriels, les tracteurs, ou encore dans le domaine du génie civil. Il s’agit d’ajouter de l’eau au mélange air-carburant, afin de retarder l’explosion, et d’augmenter le taux de compression, ce qui réduit les émissions polluantes et, dans certains cas, la consommation… Face aux réticences que suscite le produit, son distributeur français a fait établir des tests indépendants par le Bureau Veritas. Le laboratoire a travaillé sur le contrôle des émissions atmosphériques sur un véhicule (berline Diesel de 2006) avant et après l’installation d’un Econokit, grâce à un banc à rouleaux freiné. Au final, l’installation de l’Econokit a permis d’enregistrer des diminutions de 15 % des émissions de CO2 et de 25 % pour les CO et NOx. Plus impressionnant encore, les rejets de particules de carbone imbrûlées ont chuté de 73,4 % ! Enfin, la consommation s’est vue réduite de 27 %.

Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est de faire découvrir un nouveau produit bien plus accessible que les kits de dopage à l’eau que l’on trouve d’ordinaire dans le commerce. Econokit peut ainsi constituer une source de revenu supplémentaire pour un réparateur qui souhaiterait se diversifier en diffusant et montant des produits à “conscience écologique”.

Le principe de fonctionnement

Econokit surfe donc sur la vague du dopage à l’eau, qui n’est pas une nouveauté. Il s’inspire des travaux sur l’injection d’eau dans les moteurs Diesel, remontant à la fin du xixe siècle. Dans les années 80 et 90, ce procédé était utilisé sur des moteurs turbo en compétition automobile et même sur certaines Formules 1. Le système Econokit fabrique un “brouillard” grâce à l’eau contenue dans un réservoir, appelé “bulleur”, installé dans le compartiment moteur. Ce brouillard se transforme en gaz ionisé en passant au travers du réacteur Econokit installé sur l’échappement. Enfin, le gaz obtenu est mélangé à l’air utilisé à l’admission par le moteur.

Econokit fonctionne sur tous les moteurs, mais présente de meilleurs rendements sur les moteurs à forte charge, ou turbo compressés. Il est donc plutôt indiqué pour les motorisations Diesel. Notre véhicule de test était un 2,2 l essence atmosphérique, mais le montage reste identique.

Le kit se compose de peu d’éléments, ce qui fait sa force. Le cœur du concept est le réacteur breveté, suivi d’un bulleur, un diffuseur essence, un diffuseur Diesel, des tuyaux en silicone et un lot de connectiques.

La première opération consiste simplement à fixer le réacteur sur le collecteur d’échappement, au moyen de colliers métalliques. L’opération ne prend que quelques minutes. Puis il faut rechercher le meilleur emplacement sous le capot pour installer le réservoir d’eau déminéralisée. Nous avons choisi l’espace libre juste derrière le projecteur.

Nous positionnons ensuite l’ensemble des tuyaux silicone. L’un part du bulleur et rejoint l’entrée du réacteur. Le second en repart et rejoint le diffuseur. Lors de notre test, nous avons préparé un système permettant de déconnecter à tout instant l’Econokit. Le diffuseur se situe directement dans la veine d’air de l’admission, avant le turbo, sur les moteurs concernés. Le montage est terminé. Il a pris moins d’une heure à notre cobaye réparateur. Ne reste plus qu’à remplir le bulleur avec de l’eau déminéralisée. Soulignons que l’Econokit peut être vendu avec une sonde chauffante thermorégulée se plaçant dans le bulleur. Elle chauffe jusqu’à 80 °C afin de faciliter l’évaporation de l’eau déminéralisée, et permet également de la dégeler en cas de grands froids. Cette sonde se branche sur un + après contact. Elle augmente grandement l’efficacité du système Econokit. Notre kit de test n’en était pas doté.

-------------
Notre avis

TOP
++++ Simplicité du montage
+++ Se retire facilement
++ Conscience écologique
+ Prix

FLOP
-- Efficacité compliquée à démontrer au client
-- Bulleur encombrant, difficile à positionner sous les capots encombrés

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle