S'abonner
Non classé

Goodyear à la baisse

Publié le 6 mars 2013
Par Marc David
2 min de lecture
Bilan 2012 négatif pour le manufacturier américain avec des volumes en baisse dans toutes les régions du monde hormis l’Asie-Pacifique.
Bilan 2012 négatif pour le manufacturier américain avec des volumes en baisse dans toutes les régions du monde hormis l’Asie-Pacifique.
Bilan 2012 négatif pour le manufacturier américain avec des volumes en baisse dans toutes les régions du monde hormis l’Asie-Pacifique.

Bien loin de son projet de fermeture de son site d’Amiens-Nord et des réactions plus ou moins passionnelles qu’il suscite (doux euphémisme), Goodyear a dévoilé le bilan de son exercice 2012. Le chiffre d’affaires du manufacturier américain a baissé de 8%, à 16,3 milliards d’euros. Certes, un mix favorable et des prix soutenus ont permis d’accroître les revenus par pneu de 8% (hors effets de change). Néanmoins, les volumes accusent une baisse dans toutes les régions du monde, à l’exception de l’Asie-Pacifique où ils ont gagné quelque 100000 unités pour s’établir à 20,6 millions d’enveloppes.

Pour sa part, le résultat d’exploitation, qui demeure "confortable" à hauteur de 933,4 millions d’euros avant impôts, a régressé de 93 millions en 2012. Il en va de même pour le bénéfice net, en régression de 43%, à 142,3 millions d’euros. Toutefois, Goodyear peut respirer, avec un cash flow positif de 544, 5 millions d’euros.

Ainsi, alors que les ventes ont chuté de 5,1%, à 62,6 millions d’unités, en Amérique du Nord, le chiffre d’affaires a enregistré un recul mesuré de 1,9%, reflétant une montée en gamme, et donc des prix soutenus. Pour ce qui est de l’Amérique du Sud, Goodyear a commercialisé 18,1 millions de pneus, soit un recul de 8,6% sur un an. En valeur, le recul est de 15,6%. Mais le manufacturier résiste bien dans cette région avec une marge opérationnelle en hausse de 1,4 point, équivalente à 10,7% du CA.

Reste que c’est bien l’Europe qui impacte les résultats de Goodyear de manière négative. En effet, le groupe a subi (comme bien d’autres équipementiers) la baisse de la production automobile. Les volumes ont chuté de 15,6% en 2012, à 62,7 millions d’unités, soit une perte de 11,6 millions d’enveloppes. Il en va de même pour le chiffre d’affaires, en recul de 14,4%, à 5,3 milliards d’euros. De son côté, la marge opérationnelle a perdu 4,1 points et s’est établie à 3,7% du CA sur l’ensemble de l’année (2,4% au dernier trimestre).

En dépit de la situation, Goodyear conserve son optimisme pour l’exercice en cours, tablant sur un résultat d’exploitation en progression de plus de 12% par rapport à 2012, qui devrait dépasser le milliard d’euros.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle