S'abonner
Non classé

Goodyear double ses bénéfices

Publié le 5 septembre 2012
Par Marc David
2 min de lecture
Le manufacturier américain a plus que doublé son bénéfice net sur le deuxième trimestre. Un résultat méritoire qui, toutefois, ne doit pas occulter un recul des ventes sur la zone Europe…
Le manufacturier américain a plus que doublé son bénéfice net sur le deuxième trimestre. Un résultat méritoire qui, toutefois, ne doit pas occulter un recul des ventes sur la zone Europe…
Le manufacturier américain a plus que doublé son bénéfice net sur le deuxième trimestre. Un résultat méritoire qui, toutefois, ne doit pas occulter un recul des ventes sur la zone Europe…

Goodyear vient d’annoncer un bénéfice net plus que doublé pour le deuxième trimestre, à 85 millions de dollars. Au 31 juillet, le groupe américain affichait un bénéfice de 57 cents par action, au-delà des 45 cents qu’attendaient les analystes.

En revanche, sur la même période, le chiffre d’affaires a chuté de 8 %, à 5,2 milliards de dollars, alors que les analystes avaient tablé sur une progression. Le manufacturier expliquait que ce recul était dû à des "conditions économiques moins porteuses et un effet de change défavorable". Ainsi, en volume, la régression des ventes a atteint 9 %, à 39,2 millions d’unités, reflétant surtout des volumes de remplacement plus faibles dans le secteur et en particulier en Europe, et du déstockage chez les revendeurs. "Nous continuons à penser que la croissance à long terme du secteur global du pneumatique va se poursuivre, mais à un rythme plus lent à court terme que nous le prévoyions auparavant en raison de la persistance des difficultés économiques, surtout en Europe", souligne Richard Kramer, le P-dg du groupe américain. Par comparaison, tandis que le bénéfice d’exploitation en Amérique du Nord a pris 37 %, à 188 millions de dollars, pour des ventes en hausse de 2 %, à 2,45 milliards de dollars, les ventes sur la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique ont chuté de 17 % en volume et de 18 % en valeur, à 1,60 milliard de dollars, avec un bénéfice d’exploitation en chute de 85 %, à 19 millions de dollars, souffrant de coûts d’approvisionnement et de production en hausse.

Dans ce contexte défavorable, le volume des ventes sur l’ensemble de l’année 2012 devrait connaître un recul de 5 à 7 %, alors qu’il y a trois mois, une régression de seulement 2 % était prévue. Reste que, côté rentabilité, Goodyear devrait bénéficier de coûts d’approvisionnement en amélioration par rapport au début de l’année. En effet, le groupe américain prévoit une relative stabilité du coût des matières premières sur le troisième trimestre, alors que ces dernières devraient enregistrer une hausse d’environ 7 % sur l’ensemble de l’exercice.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle