S'abonner
Non classé

Goodyear UltraGrip 9

Publié le 8 octobre 2014
Par Marc David
2 min de lecture
Digne successeur de l’UltraGrip 8 dont la carrière repose sur un équipement de plus de 7 millions de véhicules au cours de ces trois dernières années, le nouveau UltraGrip 9 de Goodyear élève encore les standards qualitatifs liés au pneumatique.
Digne successeur de l’UltraGrip 8 dont la carrière repose sur un équipement de plus de 7 millions de véhicules au cours de ces trois dernières années, le nouveau UltraGrip 9 de Goodyear élève encore les standards qualitatifs liés au pneumatique.

A l’occasion de sa session de conduite hivernale organisée à Tignes en février dernier, les dirigeants de Goodyear France n’avaient pas manqué d’indiquer l’arrivée prochaine d’un nouveau venu dans la gamme hiver, à savoir l’UltraGrip9…

Aujourd’hui, c’est chose faite. Destiné à remplacer l’UltraGrip8 après une carrière bien remplie (plus de 7 millions de véhicules équipés au cours de ces trois dernières années), "l’UG9" est d’ores et déjà disponible dans 33 dimensions du 14 au 16 pouces, séries de 70 à 55, pour une bande de roulement d’une largeur comprise entre 155 et 205mm. Autrement dit, ce pneu d’indices vitesse T et H est destiné à l’équipement des citadines et voitures de milieu de gamme.

Historiquement, Goodyear a commencé le développement de "l’UG9" dans son Centre d’innovation au Luxembourg (GIC*L) dès 2012, soit peu après le lancement de son prédécesseur, "l’UG8", en 2011. Environ 70 spécifications du produit ont été évaluées (dont quatorze combinaisons de design face à neuf concurrents) pour 30 constructions réalisées. De là, près de 3000 prototypes ont été créés dans quatre usines, d’abord celle de Colmar-Berg au Luxembourg, mais aussi celles de Debica en Pologne et de Sava en Slovénie. S’en sont suivis 5000km de tests sur route ouverte, 5000 séries de freinage sur différentes surfaces, etc.

Un développement apparemment payant puisque des tests comparatifs (avec trois concurrents leaders sur le marché), effectués par le TÜV SÜD Automotive en janvier dernier dans la dimension 195/65 R15 91T, ont mis en valeur un gain en freinage sur la neige de 4%, un gain en termes de résistance à l’aquaplaning en ligne droite de plus de 8%, avec à la clé une diminution de 5% de la résistance au roulement.

Evidemment, pour en arriver là, les ingénieurs de Goodyear ont travaillé dans plusieurs directions. En particulier, "l’UG9" dispose d’une carcasse renforcée en fonction des dimensions, de l’indice de charge ou de vitesse. Parallèlement, et ceci pour la première fois dans une gamme hiver du manufacturier, la bande de roulement peut adopter deux profils différents. Dans ce cadre, les petites dimensions accueillent une rainure centrale supplémentaire. Pour leur part, les pavés sont découpés en lamelles d’amplitude variable, avec des angles d’attaque plus nombreux (amélioration de la motricité et du grip en virage). Aux épaules, les blocs sont également plus compacts et les lamelles, toujours autobloquantes (technologie 3D bis de Goodyear), contribuent au raccourcissement des distances de freinage, notamment sur sol humide ou enneigé. Enfin, pour l’essentiel, "l’UG9" dispose d’un mélange de gomme composé à la fois de silice et de nouveaux matériaux, tels un plastifiant de résine et une huile végétale qui viennent renforcer le pouvoir d’adhérence de la gomme à très basses températures, tout en lui assurant une excellente longévité.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle