S'abonner
Non classé

Hiver : les manufacturiers vont de l’avant

Publié le 6 décembre 2011
Par Marc David
2 min de lecture
Afin d’éviter les perturbations significatives de la circulation routière et des transports en conditions hivernales, les manufacturiers proposent, par le biais de leur association, une réglementation spécifique pour l’hiver.
Afin d’éviter les perturbations significatives de la circulation routière et des transports en conditions hivernales, les manufacturiers proposent, par le biais de leur association, une réglementation spécifique pour l’hiver.
Afin d’éviter les perturbations significatives de la circulation routière et des transports en conditions hivernales, les manufacturiers proposent, par le biais de leur association, une réglementation spécifique pour l’hiver.

On le sait, les conditions hivernales des dernières années ont provoqué des perturbations sérieuses sur la route avec, en point d’orgue, le fameux épisode neigeux du 8 décembre 2010 en Ile-de-France. Dans ce contexte, force est de constater que la politique actuelle de la Sécurité routière ne prend pas en compte la circulation en conditions hivernales, au contraire de certains pays de l’UE, en particulier l’Allemagne qui a mis en place une réglementation spécifique. Aussi, en l’absence de cadre réglementaire, l’industrie du pneumatique ne peut que difficilement anticiper les besoins brutaux du marché. De plus, le salage des routes ne constitue pas la panacée, loin s’en faut, dans la mesure où il comporte des impacts environnementaux, économiques et sociaux.

Forts de ces constats, les principaux manufacturiers, réunis sous l’égide du TNPF (Travaux de Normalisation des Pneumatiques pour la France), émettent des propositions concrètes. En collaboration avec les pouvoirs publics, ils suggèrent de communiquer sur la nécessité de s’équiper en fonction des conditions de roulage hivernales identifiables par la présence de neige, neige fondue, verglas, "glace noire" (plaques de verglas), sol froid, brouillard givrant. Pour rappel, les manufacturiers parlent de conditions hivernales dès lors que la température ambiante est inférieure à 7°C.

Mais, surtout, les manufacturiers interpellent les autorités sur l’opportunité de créer une réglementation spécifique adaptée au contexte français. Celle-ci concernerait aussi bien l’équipement des véhicules de tourisme que des poids lourds.

Plus concrètement, les manufacturiers préconisent en premier lieu que la réglementation identifie le pneu "hiver" par le logo pneu hiver "3PMSF" (pour 3 Pics Mountain Snow Flake, symbole représentant une montagne à 3 pics qui entoure un flocon de neige), comme l’équipement recommandé dans les conditions de roulage hivernales. En outre, ils souhaitent un arrêté interministériel ou un décret améliorant l’existant en profitant des progrès technologiques, qui guide et encadre les pouvoirs de police des maires et préfets en matière de circulation routière. Par exemple, en prévoyant l’adoption d’arrêtés imposant localement les équipements spéciaux dès l’alerte météo (modalité d’application en fonction de la température, de l’épaisseur de la couche neigeuse, etc.) plutôt que des interdictions de circuler après une chute de neige, ceci avec obligation de diffuser l’information à distance en utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication (Internet, GPS, etc.) en plus des outils classiques (presse locale, panneaux indicateurs, etc.). Bref, un véritable travail en profondeur qui, il faut l’espérer, trouvera un écho favorable.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle