S'abonner
Non classé

Jérôme Gendre / Federal-Mogul : "Relancer Champion, une démarche sur le long terme"

Publié le 7 mai 2014
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Jérôme Gendre, directeur général Europe de l’Ouest, revient sur le positionnement de Champion, en bougies avec le rachat de Beru, et en essuyage avec de nouvelles gammes.
Jérôme Gendre, directeur général Europe de l’Ouest, revient sur le positionnement de Champion, en bougies avec le rachat de Beru, et en essuyage avec de nouvelles gammes.
Jérôme Gendre, directeur général Europe de l’Ouest, revient sur le positionnement de Champion, en bougies avec le rachat de Beru, et en essuyage avec de nouvelles gammes.

Quels sont vos résultats pour 2013 ?

Nous avons enregistré un bon exercice, grâce à de la croissance endogène et externe. Sur le début de l’année, nous avons connu des mouvements de marché, mais je ne crois pas à une embellie. L’environnement reste déflationniste, avec des ménages qui cherchent à dépenser moins, économisant notamment sur le budget automobile. Nous ne devons donc pas attendre que le marché nous porte. Et il reste encore du potentiel à aller chercher sur différents produits, notamment sur les disques ou encore les bougies de préchauffage. Le travail du réparateur consiste également à conseiller ses clients, en leur rappelant les opérations nécessaires à faire, et surtout en axant son discours sur l’entretien préventif. Libre ensuite à l’automobiliste de saisir ou non les offres commerciales proposées. Le garage doit se concentrer sur son métier de réparateur et s’appuyer sur les outils que son réseau lui fournit en termes de marketing.

Champion a été une marque forte, peut-être mise de côté par le groupe ces dernières années. Au final, à quand le retour de la marque ? 

Champion se positionne comme une marque transversale pour l’ensemble de nos produits de grande vente, filtres, bougies et essuyage. Nous avons retravaillé notre offre depuis quelques mois afin de la dynamiser. Ainsi, dans le domaine de l’essuyage, nous commercialisons Easyvision, une gamme compacte, dotée d’une solution unique sur le marché, avec un connecteur 7-en-1. Par conséquent, les stocks se trouvent réduits chez les distributeurs, sans rogner sur le taux de couverture.

La deuxième phase du programme essuyage se trouve actuellement en déploiement. La gamme Aerovantage, large, comporte notamment des balais plats OE et hybrides pour les véhicules asiatiques. Tout un dispositif a été conçu pour accompagner commercialement la gamme, qui s’appuie sur notre expertise OE. Et vis-à-vis du réparateur comme du grand public, nous avons imprimé un QR Code sur les emballages, permettant d’accéder à une petite vidéo de montage.

Et la prochaine étape?

La deuxième étape de notre plan porte sur la bougie. Nous avons intégré les équipes, les produits et la marque Beru l’an passé, imposant un important travail sur notre organisation. La marque n’en a pas pour autant été abandonnée puisque le catalogue Beru a été actualisé l’année dernière et qu’un plan de communication accompagne les différentes opérations commerciales qui ont été reconduites sur 2013.

Parallèlement, nous avons travaillé sur l’offre bougies au global, qui se composera des deux marques. Cette approche multimarque Premium nous permet de jouer sur la complémentarité géographique et le multicanal. Grand avantage pour la rechange : grâce au site de production de Chazelles, nous pourrons désormais plus facilement développer de nouvelles applications pour notre marché, en marque Champion et marque Beru.

De plus, nous travaillons également sur la notoriété de la marque auprès du grand public. Nous avons été partenaire du film Rush, dans lequel les marques Ferodo et Champion se trouvent clairement visibles. Preuve qu’il ne s’agit pas d’un vœu pieux de relancer Champion. Cette démarche s’inscrit sur le long terme, en apportant de la valeur ajoutée.

RETROUVEZ L'INTERVIEW COMPLETE DANS LE J2R 43.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle