S'abonner
Non classé

La gomme sur la formation et la recherche

Publié le 2 juillet 2014
Par Marc David
2 min de lecture
Mise en place en juin dernier suite à une convention signée entre ses membres fondateurs et la Frup, la Fondation du caoutchouc a pour principale ambition de développer la recherche et la formation afin de renforcer la compétitivité de la filière caoutchouc.
Jacques Maigné, président de la Fondation du caoutchouc
Jacques Maigné, président de la Fondation du caoutchouc

Constituant l’une des premières fondations ouvertes à tous les acteurs d’une filière industrielle, la Fondation du caoutchouc vient tout juste de voir le jour à l’occasion de l’assemblée générale du SNCP (Syndicat national du caoutchouc et des polymères).

Présidée par Jacques Maigné, le P-dg d’Hutchinson, la Fondation du caoutchouc compte neuf membres fondateurs représentatifs de la diversité des entreprises de la filière caoutchouc et polymères, soit trois PME spécialisées dans les pièces techniques en caoutchouc (EFJM-Guy Aubert, Geficca et Wattelez), un ETI distributeur de matières premières (Safic-Alcan), trois grands groupes mondiaux (Goodyear Dunlop, Hutchinson et Michelin), un fonds d’investissements (Eximium) et, enfin, une organisation professionnelle (SNCP).

Sur ces bases solides, la Fondation du caoutchouc a pour objectif de soutenir la recherche et la formation dans le but de renforcer la compétitivité de sa filière. Il s’agit, d’une part, de travailler en amont sur des sujets scientifiques et techniques dont les résultats faciliteront le processus d’innovation et, d’autre part, d’attirer de jeunes talents dans cette industrie, et de les former.

En particulier, l’objectif de la FDCA est de soutenir financièrement le pôle "Etudes d’intérêt général" du Laboratoire de Recherches et de Contrôle du caoutchouc et des plastiques (LRCCP) au côté du SNCP et du Cetim (Centre technique des industries mécaniques). L’élaboration du programme d’études et sa réalisation sont ainsi placées sous la direction du Comité scientifique du LRCCP.

Maintenant, pour ce qui est de la formation, la FDCA a pour ambition de financer des bourses d’études destinées à des étudiants français ou étrangers qui souhaitent acquérir, dans le cadre de l’Institut national de formation et d’enseignement professionnel du caoutchouc (Ifoca), une spécialisation aux métiers du caoutchouc et des polymères. L’objectif est également de financer des programmes pédagogiques innovants, notamment de type e-learning. Le tout avec quatre valeurs essentielles : responsabilité et engagement, ouverture et coopération, innovation et excellence, transparence.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle