S'abonner
Non classé

La relève sonne chez Laurent

Publié le 21 janvier 2013
Par Hervé Daigueperce
< 1 min de lecture
A 40 ans, Vincent Laurent prend la présidence des sociétés opérationnelles du Groupe de distribution familial, un challenge très ambitieux et préparé de longue date.
Vincent Laurent
Vincent Laurent

S'il est quelque chose de sûr avec le Groupe Laurent, c'est bien sa discrétion légendaire et ce, malgré un développement qui ne pâlirait pas d'être, de temps en temps, exposé à la lumière. Avec quelque 780 collaborateurs, le groupe atteint un chiffre d'affaires de 143 millions d'euros sur 111 sites, à vocation régionale et nationale, en VL, PL, Industrie, Matériel, lubrifiants etc. De quoi se positionner comme l'un des acteurs majeurs de la distribution en France. C'est ce défi, que vient d'accepter de relever, Vincent Laurent, dont le cursus enlève tout doute, quant à une succession de droit divin. En effet, après des études à EM Lyon (école de management) et Northeastern University (Boston), Vincent Laurent est entré, dès 1996, chez Honeywell Inc. comme responsable projets logistiques et supply chain, pour la France, l'Angleterre et l'Allemagne, puis devient directeur d'usine en Angleterre et directeur Europe des programmes re-engineering de la division Global Business Services.

Retour aux sources

C'est en 2005, bardé d'expériences, qu'il revient dans le berceau familial, à, Saint-Etienne, afin de participer au développement des filières spécialisées et à la création de la filière Matériel. Il prend la direction de la filière Industrie en 2007 et désormais la présidence des sociétés. Un parcours, donc, sans faille, et nécessaire compte tenu d'une conjoncture qui se tend. Vincent Laurent prend ainsi, à ce poste, la succession de Patrick Chaumartin, qui l'épaulera jusqu'à fin avril, afin de lui transmettre les clés de l'organisation globale, le schéma directeur n'étant pas censé être modifié – à moins que la structure n'ait déjà programmé l'arrivée de Benjamin, frère cadet de Vincent. Garant de l'entreprise familiale depuis plusieurs années, Patrick Chaumartin devrait apparaître de nouveau dans le landernau automobile, ayant encore beaucoup à apporter au secteur.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle