S'abonner
Non classé

Le réseau Précisium valide l'offre d'Alliance

Publié le 3 décembre 2012
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Le projet de Jean-Jacques Lafont de racheter le groupe Précisium, incluant Gef'Auto, vient de franchir une nouvelle étape. En effet, les adhérents du groupement mené par Alain Landec, réunis pour une assemblée générale, se sont prononcés en faveur du rachat, à une large majorité. Prochaine étape : la validation de l'Autorité de la concurrence.
Le projet de Jean-Jacques Lafont de racheter le groupe Précisium, incluant Gef'Auto, vient de franchir une nouvelle étape. En effet, les adhérents du groupement mené par Alain Landec, réunis pour une assemblée générale, se sont prononcés en faveur du rachat, à une large majorité. Prochaine étape : la validation de l'Autorité de la concurrence.
Le projet de Jean-Jacques Lafont de racheter le groupe Précisium, incluant Gef'Auto, vient de franchir une nouvelle étape. En effet, les adhérents du groupement mené par Alain Landec, réunis pour une assemblée générale, se sont prononcés en faveur du rachat, à une large majorité. Prochaine étape : la validation de l'Autorité de la concurrence.

Validée. L'offre de Jean-Jacques Lafont a été acceptée par le réseau Précisium, réuni le 29 novembre dernier, pour l'assemblée générale de la coopérative et l'assemblée générale de la holding.

"Nous avions organisé le 20 novembre dernier une réunion de préparation, pour bien expliquer aux adhérents le projet et éviter qu'ils le découvrent uniquement au moment de l'AG, commente Alain Landec, président de Précisium Groupe. Ils voulaient surtout l'assurance que l'entité du groupement allait être respectée, et que les investissements réalisés pour développer le réseau seraient maintenus dans son originalité. Toutefois, le projet de se renforcer et de créer une puissance dans la distribution automobile a été compris." L'étape suivante sera donc la validation par l'ADLC, avec une finalisation de l'opération attendue sur le premier trimestre 2013.

Premier contact courant juin

Pechel Industries avait signifié début 2012 son souhait de se retirer du capital de Précisium Groupe, et la prise de contact avec les repreneurs potentiels, AD et Groupauto, a eu lieu courant juin.

Les détails du montage financier n'ont pas filtré, il a juste été précisé qu'Alliance prend la main sur Précisium, tandis que "les actionnaires adhérents investiront une participation minoritaire significative", précise le communiqué officiel. 

Au sein de Précisium Groupe, les discussions ont été longues avec les adhérents. Et il a fallu faire preuve de pédagogie pour convaincre les adhérents de l'opportunité de ce rachat. La direction a particulièrement insisté sur le fait que les réseaux, Précisium et Gef'Auto, conserveront leur indépendance et surtout leur identité.

"Tous n'étaient pas enthousiastes, certains faisant face à la concurrence de Groupauto sur le terrain, nous a précisé mi-novembre Patrice Godefroy, membre du conseil de surveillance de Précisium Groupe et P-dg du groupe IDLP. Nous avons dû leur expliquer précisément le projet. C'est une belle aventure qui nous attend. Nous devenons le premier groupement français, avec une taille majeure en Europe. Les synergies commerciales vont profiter à tout le monde, et les RFA s'amélioreront. Au final, nous avons réussi à rallier les membres du comité stratégique et la décision d'accepter l'offre d'Alliance a été prise à l'unanimité."

Les fournisseurs en attente

Les équipementiers restent pour le moment mis de côté. D'ailleurs aucune communication ne leur a été adressée. En effet, rien ne pourra se faire sans la validation de l'ADLC.

Pour autant, certains fournisseurs se montrent plus enthousiastes que d'autres face à ce rapprochement. Ainsi, les équipementiers ne travaillant qu'avec Groupauto espèrent une augmentation de leur volume avec Précisium, assurant que les conditions commerciales sont déjà à la hauteur du groupe.

En revanche, les marques ne travaillant qu'avec Précisium Groupe se montrent plus perplexes. Certains s'inquiètent même du devenir d'Autolia Group. D'autant que toutes les réunions fournisseurs programmées ont été annulées. En effet, Précisium Groupe quitte Temot International, devenant actionnaire de Groupauto International, et quitte également Autolia. 

Pierre-Jean Flauraud, P-dg du groupe Flauraud, appartenant au même titre que l'Agra et Temot France à Autolia Group, assure que "la structure va poursuivre sans Précisium Groupe. L'appartenance à Temot International nous est importante. Nous allons effectivement perdre des volumes conséquents, que nous souhaitons compenser en augmentant notre taux de fidélité ainsi qu'en étant plus créatifs. Nous regrettons bien sûr le départ de Précisium et de Gef'Auto, mais nous allons pouvoir changer les dynamiques établies, puisque nous retrouvons un équilibre entre les différentes entités. Nous allons nous réunir d'ici la fin de l'année pour désigner un nouveau président.
Partager :

Sur le même sujet

cross-circle