S'abonner
Non classé

Le salon d’Hanovre tient son rang

Publié le 16 novembre 2012
Par Benoît Landré
3 min de lecture
Toujours très attendu par les professionnels du transport, du poids lourd et du véhicule utilitaire, le salon d’Hanovre n’a pas déçu. Reportage et bilan sur cette 64e édition.
Toujours très attendu par les professionnels du transport, du poids lourd et du véhicule utilitaire, le salon d’Hanovre n’a pas déçu. Reportage et bilan sur cette 64e édition.
Toujours très attendu par les professionnels du transport, du poids lourd et du véhicule utilitaire, le salon d’Hanovre n’a pas déçu. Reportage et bilan sur cette 64e édition.

En 2008, dans les allées du Parc des Expositions d’Hanovre, l’heure était à l’inquiétude. La crise pointait son nez et une chute sans pareille se dessinait à l’horizon. En 2010, l’heure était aux interrogations : comment répondre aux exigences environnementales, aux défis technologiques dans un contexte aussi fragile ? En 2012, les certitudes ont répondu aux inquiétudes et aux interrogations. La première est que le salon d’Hanovre conforte son statut et sa dimension internationale à chaque nouvelle édition. Plus de 260 000 visiteurs ont été recensés cette année, soit une progression de 9 % par rapport à 2010. “C’est un très bon résultat qui doit être analysé avec optimisme au regard des difficultés économiques rencontrées en Europe de l’Ouest et du Sud. Cette manifestation a dépassé nos attentes”, s’est satisfait Matthias Wissmann, président de la branche de l’industrie automobile allemande (VDA).

Hausse des visiteurs étrangers, notamment asiatiques

Le salon, qui couvrait pour cette 64e édition une superficie de 260 000 m2 (+ 11 %), a réuni un total de 1 904 exposants (+ 9 %), en provenance de 46 pays. Pas moins de 1 047 professionnels étrangers ont été recensés durant la manifestation, soit une progression de 8 % par rapport à 2010 et une part de 55 % des exposants. Revendiquant son statut de “salon pour les décideurs”, l’IAA a rassemblé une part de 85 % de professionnels, avec une pointe à 92 % les jours de semaine. Une présence motivée par des intentions d’achats, puisque plus de la moitié des visiteurs présents (55 %) ont annoncé leur intention d’investir dans le secteur du véhicule commercial au cours des prochains mois. La dimension internationale de l’événement ne s’est pas démentie non plus au niveau des visiteurs, avec une part de 27 % de professionnels étrangers, qui a même atteint 46 % le deuxième jour. Cette année, un visiteur sur cinq provenait d’Asie, soit le double d’il y a deux ans. Une progression qui se veut le reflet du développement de l’industrie automobile sur ce continent, des coopérations avec les acteurs des pays émergents et des partenariats industriels devenus incontournables pour maintenir la compétitivité à l’échelle mondiale.

La seconde certitude provenait des exposants, et plus particulièrement des constructeurs, qui présentaient fièrement l’étendue de leurs derniers développements, leurs produits, leurs technologies, mais aussi leurs innovations, fruits de recherches toujours plus avancées pour maintenir leur position sur un marché de plus en plus exigeant, concurrencé et international.

Des nouveautés très électriques

Sur les 354 premières mondiales -un record- le secteur des VUL levait également le voile sur quelques nouveaux produits, récemment lancés ou en cours de commercialisation. Le Mercedes-Benz Citan, que l’on ne présente déjà plus, le Canter Eco-Hybrid (7,5 t), les Ford Transit, Custom et Connect, l’Amarok Canyon, le Cross Caddy, le Nissan eNV200 ou encore les fourgonnettes électriques du groupe PSA figuraient parmi les principales attractions. Deux ans après la présentation en avant-première mondiale du Kangoo Z.E. à Hanovre, les VUL électriques occupaient d’ailleurs une place encore plus importante puisque la plupart des constructeurs exposaient sur leur stand un modèle et/ou un concept 100 % électrique. Enfin, reflet de la professionnalisation des marques et de la tendance au sur-mesure pour répondre aux besoins des professionnels, la diversité grandissante des gammes s’exprimait à travers la présentation de véhicules transformés et carrossés. Volkswagen avait spécialement investi une aire extérieure pour montrer pas moins de 60 modèles transformés par des sociétés allemandes.

-----------
ZOOM - Ford rafle la mise à Hanovre

Dévoilé en avril dernier à Birmingham, le Ford Transit Custom a remporté haut la main le prix de “Van of the Year 2013”. Avec un total de 117 points sur 133, il a devancé le Dacia Dokker et le Mercedes-Benz Citan, qui étaient les seuls rivaux identifiés en cette année 2012, et qui débuteront leur déploiement commercial dans les prochaines semaines. “Le jury, composé de 24 journalistes spécialisés, a particulièrement apprécié le style, l’agrément de conduite, la capacité de chargement, les équipements de sécurité et les faibles coûts d’utilisation”, détaille le constructeur dans son communiqué. Le nouveau Transit Custom, qui entame sa commercialisation sur la plupart des marchés européens, est le quatrième modèle de la gamme utilitaire à recevoir ce trophée. La relève pourrait être assurée dès l’année prochaine avec les nouveaux Transit (le fourgon lourd) et Transit Connect (la fourgonnette) qui ont également été présentés à Hanovre. Ce prix intervient quelques semaines seulement après l’annonce du plan Go Further, prévoyant le lancement de six nouveaux produits à horizon 2017*, pour un objectif de 14 % de part de marché sur le marché des utilitaires.

*Transit 2-Tonnes, Custom et Connect, Tourneo Connect, Custom et Courier

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle