S'abonner
Non classé

Les équipementiers présentaient leurs innovations à Francfort

Publié le 17 octobre 2013
Par Frédéric Richard
3 min de lecture
Le salon automobile allemand, s’il draine logiquement les constructeurs, accueille en outre bon nombre d’équipementiers, venus montrer combien ils participent à la conception d’une voiture, et présenter les technologies embarquées de demain.
Présenté en avant-première, le Valet Park4U® transforme le véhicule en voiturier automatique.

Chez ContiTech tout d’abord, on affiche clairement l’orientation vers la réduction de poids des composants, en accord avec la demande grandissante des constructeurs. A ce titre, l’équipementier allemand présente notamment des supports moteurs en polyamide haute résistance, dont la masse se révèle 50 % moins importante qu’une pièce comparable en aluminium. Les intérieurs ne sont pas oubliés, avec des garnitures de portières en TPO (Elastomères de Polyoléfines thermoplastique), qui réduisent leur poids de 25 % minimum.

Chez TRW, le stand est prioritairement dédié à la vision de l’équipementier quant à la conduite semi-automatisée. Sont ici mises en avant ses technologies de sécurité de nouvelle génération qui ouvrent la voie de la conduite semi-automatisée. A ce titre, la société dévoile plusieurs innovations technologiques permettant de répondre aux prochaines exigences fixées par la législation et les programmes de cotations NCAP (New Car Assessment Program)… Par exemple, l’AC1000, un radar de dernière génération intégrant les fonctions les plus avancées à ce jour, ou encore une nouvelle caméra baptisée “S-CAM3”, qui offre une puissance de calcul six fois supérieure à la génération actuelle. Cette caméra sera introduite début 2015 et est déjà prévue pour plusieurs applications sur les modèles 2016. Enfin, TRW présente un nouveau calculateur ayant la capacité d’intégrer dans le même module les données de diverses fonctions issues des systèmes d’aide à la conduite, de contrôle châssis et de suspension. Le SDE de seconde génération offre des performances accrues par rapport à son prédécesseur et jouera un rôle clé dans les technologies favorisant la conduite semi-automatisée et la communication entre véhicules.

Les Français en ordre de marche

Les entreprises hexagonales ne sont pas en reste avec Valeo, qui a choisi Francfort pour une démonstration de force. Présenté en avant-première, le Valet Park4U® transforme le véhicule en voiturier automatique. Le système permet au conducteur, dès l’entrée dans un parking, de confier la recherche d’une place de stationnement à la voiture elle-même. Le véhicule devient alors totalement autonome dès que la fonction est enclenchée à distance à partir du smartphone de l’automobiliste à l’extérieur du véhicule. De la même façon, le véhicule retourne chercher son conducteur à l’extérieur du parking sur simple demande de l’automobiliste via son smartphone. Les amateurs de belles mécaniques peuvent aussi découvrir le compresseur de suralimentation électrique. Valeo est le premier équipementier automobile à proposer un tel produit, capable d’améliorer à bas régime la réponse dynamique des moteurs de taille réduite. Ce système, capable de remplacer ou de compléter les turbos, favorise d’autant plus le confort de conduite que la reprise s’améliore de 27 % à consommation équivalente. Couplé à un système de récupération d’énergie, le compresseur de suralimentation électrique permet une économie de carburant pouvant aller jusqu’à 20 %.

Michelin a choisi d’axer sa communication sur le transfert de technologie entre la compétition et le pneumatique de tourisme. Bibendum annonce ainsi sa participation active dans le futur championnat FIA Formule E, avec des pneus de 18 pouces. Le groupe en profitera également pour rappeler que son pneu Pilot Sport Cup2 est l’unique enveloppe homologuée à la fois sur la Ferrari 458 Speciale et la Porsche 918 Spyder. Plus proche de nous, le Clermontois équipe également la nouvelle 308 de Peugeot, avec ses Energy Saver+ et ses Pilot Sport3.

Un troisième grand Français a fait le déplacement. Il s’agit de Faurecia, qui met en avant son savoir-faire dans les domaines des structures de siège avec des technologies intelligentes pour des sièges plus légers, plus sûrs et plus confortables. Mais la filiale de PSA dévoile également Performance 2.0, le démonstrateur grandeur nature d’un intérieur sans précédent en termes de connectivité, d’intelligence des surfaces et des mécaniques, et de gestion des flux d’air.

Pour terminer sur un registre comparable, citons enfin Plastic Omnium, qui n’est pas non plus avare en nouveautés, souvent centrées là encore sur l’allégement. En première mondiale, le Français présente le hayon tout plastique qui équipe la Peugeot 308, prélude à une nouvelle génération d’ouvrants arrière, mais également les planchers arrière en matériau composite, soudés à la plateforme, ou encore les modules face avant de nouvelle génération, notamment celui équipant la Mercedes CLA.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle