S'abonner
Non classé

L’export sauve les chiffres

Publié le 5 juillet 2012
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
En 2011, les entreprises françaises ont su tirer leurs épingles du jeu en exportant environ 40 % de leur production, avec une croissance de 26,8 %.
La sous-traitance dans ce secteur croît toujours, en automobile, PL ou chez les équipementiers, et représente environ 33 % des ventes globales.
La sous-traitance dans ce secteur croît toujours, en automobile, PL ou chez les équipementiers, et représente environ 33 % des ventes globales.

La 42e édition du Midest 2012, programmée du 6 au 9 novembre, promet un cru tout aussi dynamique qu’en 2011, les organisateurs annonçant d’ores et déjà 70 % des espaces réservés. Le climat économique n’est pourtant pas au beau fixe et, surtout, les entrepreneurs disposent d’une très faible visibilité sur le marché et les commandes. Désormais, on n’évoque plus que des prévisions sur un mois !

Au final, sur 2011, le chiffre d’affaires des entreprises de plus de 20 personnes a atteint 59,848 milliards d’euros, soit une augmentation de 7,14 % par rapport à 2010, qui était déjà une année de croissance. Pour compenser la baisse d’activité du marché domestique, l’export représente une nouvelle opportunité pour les professionnels, et a surtout permis de maintenir de la valeur. Selon Daniel Coué, consultant pour le Midest, la rentabilité des industriels était proche de 0 en 2010, pour atteindre 1 % en 2011. Sur 2012, les prévisions se révèlent plutôt bonnes, le premier trimestre enregistrant de la croissance, mais l’absence de visibilité défie les prédictions. Une chose est certaine, l’export devrait encore se renforcer.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle