S'abonner
Non classé

Peinture : Wysips, la révolution solaire

Publié le 25 mai 2012
Par Frédéric Richard
< 1 min de lecture
Voici une nouvelle technologie qui devrait bientôt révolutionner les secteurs de l’aéronautique, de la téléphonie mobile et, bien sûr, de l’automobile. Il s’agit d’un concept permettant de rendre productrice d’énergie toute surface exposée à la lumière.
La technologie Wysips présente l’avantage de s’intégrer sur n’importe quelle surface, de la plus simple à la plus complexe.
La technologie Wysips présente l’avantage de s’intégrer sur n’importe quelle surface, de la plus simple à la plus complexe.

Le premier secteur exploré est la téléphonie, pour laquelle la société Sunpartner va déposer un brevet consistant à intercaler un film ultra-fin intégrant des cellules photovoltaïques entre l’écran d’un téléphone et sa dalle tactile. Mais plus qu’une technologie, il s’agit véritablement d’un concept d’intégration de modules photovoltaïques au sein de n’importe quelle surface.

Le procédé Wysips est capable de transformer en centrale solaire n’importe quel support, verre, textile, papier, résine, plastique… et ce, quelle que soit sa taille, simplement à partir de la lumière du jour ou artificielle. Wysips® présente un formidable potentiel, notamment dans le secteur automobile. Ludovic Deblois, président de Sunpartner, nous a confié chercher des partenaires constructeurs ou équipementiers, afin de développer sa technologie d’intégration de capteurs photovoltaïques sur les écrans des GPS embarqués, mais également sur la peinture des carrosseries automobiles. À terme, Wysips® pourra venir alimenter les touch screens, le tableau de bord, les vitrages… D’autant que la puissance développée est loin d’être ridicule, avoisinant les 100 W/m2 de surface couverte. On peut ainsi tout à fait imaginer un toit ouvrant complètement autonome, qui utilise l’électricité qu’il produit lui-même.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle