S'abonner
Non classé

Plates-formes, toujours plus stratégiques

Publié le 19 août 2014
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Le secteur a connu de grands mouvements de concentration, avec un resserrement des liens au sein des membres d’un même réseau. Et malgré un décompte de plus de 70 sites, 4 nouvelles structures ont vu le jour depuis notre dernière édition.
Le secteur a connu de grands mouvements de concentration, avec un resserrement des liens au sein des membres d’un même réseau. Et malgré un décompte de plus de 70 sites, 4 nouvelles structures ont vu le jour depuis notre dernière édition.
Le secteur a connu de grands mouvements de concentration, avec un resserrement des liens au sein des membres d’un même réseau. Et malgré un décompte de plus de 70 sites, 4 nouvelles structures ont vu le jour depuis notre dernière édition.

Nos régions ont du talent, comme dirait un mastodonte de la grande distribution… Et dans la pièce auto, nos régions ont de belles plates-formes ! La logistique a toujours représenté un enjeu clé dans le monde de la pièce auto, mais le secteur monte encore d’un cran aujourd’hui, avec des phénomènes de concentrations verticales. En effet, si seul le groupe Laurent possédait jusqu’alors un réseau de plates-formes régionales avec Exadis, Autodistribution a frappé un grand coup en rachetant ACR Group.

Quant à Alliance, il n’est pas loin de boucler son tour de France des plates-formes. La société de Jean-Jacques Lafont a dernièrement racheté Car Distribution, en même temps que le groupe TPA, tandis qu’un autre adhérent Groupauto, Durand Services, se lance dans la création d’une structure près de Lyon, afin de compléter son maillage en Rhône-Alpes.

Reste la zone Bretagne. Il semblerait que Jean-Jacques Lafont, à défaut de pouvoir racheter une plate-forme existante, s’oriente vers une création, pourquoi pas en s’appuyant sur un gros distributeur de la région… Il est vrai que des adhérents Précisium disposent déjà de sites logistiques conséquents dans le secteur…

Durant l’été 2013, l’Agra a discrètement pris le contrôle de Sirius, devenant par là même le maillon lyonnais qui manquait au réseau. Le groupement mené par André Brutinel propose donc désormais à ses adhérents une livraison en H+4. Dans un schéma légèrement différent, ID Rechange complète aussi son réseau de plates-formes régionales en implantant une nouvelle structure dans l’Est. Même logique chez Van Heck, qui fonctionne avec des dépôts satellites. Le groupe hollandais a ainsi fortement investi pour créer un nouveau site à Chassieux (Ain), proposant 100 000 références.

Face à ces prises de contrôle et cette volonté de reprendre la main sur les flux régionaux, il existe encore et toujours quelques irréductibles indépendants. Peu, cependant, restent non affiliés à un réseau. Le cas de Sirius reste particulier, puisque les membres demeurent indépendants, Agra n’ayant acquis que le réseau. S’Energie, qui s’était montré actif sur 2013, semble plus discret sur 2014, ce qui n’empêche pas aux entités qui composent le réseau de se développer de façon individuelle, en local.

Du côté d’Apprau, Car Distribution devrait logiquement quitter le réseau, puisqu’il perd sa qualité d’indépendant en entrant dans le giron d’Alliance. Depuis juin, Motorparts est devenu actionnaire d’Apprau, au même titre qu’Adipa, PAP, Chaussende et fils, et Dasir. Cette opération permet de sécuriser le réseau et d’envoyer un message fort au marché. Bien évidemment, l’Est ne restera pas sans relais bien longtemps ! Enfin, du côté d’Orion, Patrick Jouannin a rajouté Toulouse à son maillage et deux banques sont entrées au capital, le 16 juin dernier. Cette opération permettra au Lyonnais de boucler son tour des plates-formes. Autrement dit, en 2015, de nouveaux sites se rajouteront sur notre poster, mais quelques points changeront-ils de mains ?

Pour consulter tous les tableaux, cliquer ici.

 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle