S'abonner
Non classé

Pneumatique : Le sous-gonflage à l’ordre du jour

Publié le 10 mai 2012
Par Marc David
< 1 min de lecture
Bridgestone a présenté les résultats édifiants d’une étude montrant à quel point les automobilistes négligent l’entretien et le gonflage de leurs pneumatiques.
Bridgestone a présenté les résultats édifiants d’une étude montrant à quel point les automobilistes négligent l’entretien et le gonflage de leurs pneumatiques.
Bridgestone a présenté les résultats édifiants d’une étude montrant à quel point les automobilistes négligent l’entretien et le gonflage de leurs pneumatiques.

En 2010, Bridgestone a contrôlé les pneumatiques de 38 000 voitures dans neuf pays européens. Les résultats parlent d’eux-mêmes : 71 % des automobilistes conduisent avec des pneus sous-gonflés. 7,5 % roulant même avec des pneus “sérieusement” sous-gonflés (manque équivalent à 0,5 bar au minimum). Enfin, 0,5 % met carrément leur sécurité en péril en conduisant avec des pneumatiques dont la pression est au minimum de 0,75 bar inférieure à la pression recommandée. Or, les pneus sous-gonflés augmentent les risques de mise en dérive et la perte de contrôle du véhicule. De plus, la longévité de l’enveloppe est également diminuée, en raison d’une contrainte excessive appliquée aux épaules et d’une accumulation de chaleur anormale dans les flancs avec, à terme, un risque accru d’éclatement. Accessoirement, Bridgestone a calculé que le sous-gonflage générait une consommation supplémentaire de carburant de l’ordre de 2 milliards de litres, soit un gaspillage annuel de 2,8 milliards d’euros dans le monde. Pour l’environnement, cela représente un gâchis de 4,8 millions de tonnes de CO2 émis inutilement chaque année, soit 1,8 g/km pour chaque automobile ! Dans le même registre, l’étude menée par Bridgestone montre que près de 12 % des pneumatiques contrôlés présentent aussi une usure en dessous de la limite légale européenne d’1,6 mm de profondeur de saignée. Un tel degré d’usure implique une réduction de la résistance à l’aquaplanage de l’ordre de 40 %… A vous de communiquer auprès de vos clients !

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle