S'abonner
Non classé

Renault crée un réseau dans le réseau !

Publié le 19 avril 2012
Par Frédéric Richard
2 min de lecture
Renault a instauré, depuis le 1er avril, une strate supplémentaire dans son réseau, un label qui vient s'intercaler entre les agents service acheteurs-revendeurs et les agents service. Voici donc l'agent Premium.
Les Agents représentent 30 % des ventes de véhicules neufs (VN) et près de 40 % des ventes de pièces de rechange.
Les Agents représentent 30 % des ventes de véhicules neufs (VN) et près de 40 % des ventes de pièces de rechange.

Officiellement, le concept s'adresse aux agents service qui désirent s'inscrire dans une démarche de progression, validée et suivie par le constructeur. Renault estime que la mise en avant très officielle des qualités supplémentaires de tel ou tel professionnel est de nature à faire progresser l'ensemble du réseau. Il s'agit notamment de valoriser ceux qui montrent l'exemple en respectant l'ensemble des critères imposés par Renault.

21 critères de qualité de prestation, d'accueil, de service… dans la vente et après-vente, sont ainsi validés au départ, puis un client mystère mensuel viendra évaluer la bonne tenue de la qualité de service de l'agent Premium, physiquement et téléphoniquement. Parmi les conditions d'accession au label, l'agent devient Premium dès lors qu'il réalise au moins 60 ventes de VN par an, et réalise environ 200 000 euros de pièces détachées auprès du constructeur au losange.  

Dès lors qu'un professionnel accède à ce label dans le réseau, Renault le gratifie de 20 % de rémunération supplémentaire sur les VN, rien n'étant à ce jour encore prévu pour l'après-vente. De plus, le constructeur apporte une aide plus importante aux "Premium" en matière de communication et de marketing. Ainsi, Renault favorisera et soutiendra toutes les initiatives innovantes dans le domaine.

Quant aux critères, le principal est la signalétique, qui doit être irréprochable. Mais également le personnel, qui doit être formé, en nombre suffisant. Et aussi des véhicules de remplacement de moins de trois ans mis à disposition de la clientèle (ce qui permet, au passage, de réaliser des ventes pour le constructeur).

En revanche, cette strate supplémentaire en R2 n'est pas forcément vue d'un bon œil par les concessionnaires, qui sentent un double langage chez le constructeur. D'un côté, on leur impose des surfaces d'exposition immenses et fastueuses, avec un personnel pléthorique, et, de l'autre, on tend à offrir les mêmes avantages au réseau d'agents, sans les énormes frais de structure d'une concession. Sans oublier enfin que les concessionnaires vont devoir mettre la main au portefeuille à hauteur de 25 %, dans la rémunération supplémentaire attribuée aux agents Premium par Renault.

A ce jour, 160 agents Premium ont déjà été mis en place, le but est de disposer de 1 400 agents labellisés, à terme.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle