S'abonner
Non classé

Rénovation VO : l’activité qui peut rapporter gros

Publié le 21 février 2013
Par Clotilde Chenevoy
5 min de lecture
Si la vente de VN s’écroule, le marché du VO s’est, pour sa part, maintenu sur 2012. Et pour maximiser la revente de ces véhicules, voici une sélection de produits permettant, à moindre frais, de leur donner une deuxième jeunesse, et d’augmenter le prix de revente.
Si la vente de VN s’écroule, le marché du VO s’est, pour sa part, maintenu sur 2012. Et pour maximiser la revente de ces véhicules, voici une sélection de produits permettant, à moindre frais, de leur donner une deuxième jeunesse, et d’augmenter le prix de revente.
Si la vente de VN s’écroule, le marché du VO s’est, pour sa part, maintenu sur 2012. Et pour maximiser la revente de ces véhicules, voici une sélection de produits permettant, à moindre frais, de leur donner une deuxième jeunesse, et d’augmenter le prix de revente.

Pour la troisième année consécutive, le marché des véhicules d’occasion a dépassé la barre des 5,3 millions d’unités, démontrant ainsi depuis trois ans une relative stabilité, qui contraste franchement avec le marché du VN, bien plus hasardeux. Au global, sur l’année 2012, l’activité VO se solde par un léger repli de 1,3 % (Voir graphiques). Cette baisse provient d’un mois de décembre catastrophique (-14,9 %). Historiquement, ce mois de fête se révèle toujours peu favorable pour la vente, en VN comme en VO. Malgré tout, le bilan de l’activité reste très positif. En effet, sur 2012, il s’est immatriculé un total de 2,8 VO pour 1 VN. Un écart historique entre marché du neuf et de seconde main. Jusqu’alors, le record datait de 2007, comptant 2,7 VO pour 1 VN, avec un total de 5 570 764 immatriculations.

L’activité VO représente donc une voie de diversification intéressante. Et, pour maximiser le prix de revente d’un véhicule de seconde main, il se révèle nécessaire de rendre le bolide présentable. D’autant qu’il existe de nombreuses solutions permettant d’améliorer l’état général du véhicule, à moindre coût, avec de l’huile de coude. Par ailleurs, toutes les prestations de rénovation peuvent également être valorisées auprès des automobilistes venant pour une réparation mécanique, et ainsi générer du chiffre d’affaires supplémentaire. Voici une sélection de produits, tous plus utiles les uns que les autres.

-------------
Y’a plus de grains
Quelques retouches de peinture sur la carrosserie s’avèrent souvent nécessaires avant de commercialiser un VO. Et pour éliminer les quelques imperfections qui ont pu se glisser sur la tôle, après la remise en peinture, 3M sort son kit Denibbert Perfect-It. A l’aide d’une mini-ponceuse électrique, de nouveaux mini-disques abrasifs sur tige et d’une lustreuse orbitale pneumatique, les professionnels peuvent assurer un fini “zéro défaut”, même sur les zones difficiles d’accès comme les bordures ou les arêtes. Le temps de rectification d’un grain de poussière avec ce système est d’une minute en moyenne. Cette durée dépend de la taille du grain, et de la dureté du vernis.
Prix : 695 euros HT

Les capteurs de pluie et lumière, 2e jeunesse
Les capteurs de pluie et de lumière, l’un permettant le déclenchement et la vitesse de balayage, l’autre déterminant l’intensité lumineuse nécessaire à l’allumage des feux de croisement, sont des options qui se généralisent. Et en cas de défaillance, ces options dévaluent le véhicule. VBSA propose une solution pour réparer ces capteurs. La mallette contient un assortiment complet de tous les capteurs de rechange les plus courants, avec pastilles autocollantes correspondantes et les accessoires de pose. La durée de l’opération reste rapide, le temps de séchage variant de 8 à 30 minutes, selon la température extérieure. La seule contrainte du système consiste à réaliser l’opération dans une salle à l’abri de la poussière. Réalisée dans les règles, cette opération ne doit pas dépasser trente minutes en tout.
Prix : 387,50 euros HT

La lingette qui attrape tout
Pour nettoyer en quelques minutes un véhicule, sans avoir à le déplacer sur une station de lavage, Quadris commercialise des lingettes multi-actions, contenant 15 molécules. Chaque boîte Vulcanet renferme 80 lingettes de traitement, correspondant à 10/12 lavages complets auto ou à environ 40 lavages moto. Il faut compter entre 8 et 10 lingettes, pour un lavage-lustrage complet d’un véhicule 4 portes, et 2 à 3 lingettes pour un entretien hebdomadaire. Pour une moto, 2 à 3 lingettes suffisent. Un chiffon microfibre lavable à la machine assure les finitions. Le résultat est stupéfiant.
Prix : 42,60 euros TTC

La rénovation d’optique, un classique
Comme son nom l’indique, le kit de rénovation d’optiques et de carrosserie GS 27 permet de redonner sa première jeunesse aux phares et pièces de métal. Ce pack contient un tube de rénovateur (100 ml), un adaptateur pour perceuse, 1 embout mousse, 1 microfibre, 4 disques abrasifs et 1 ruban adhésif masquant. Le tout pour moins de 40 euros. Côté application, la marque annonce un temps de réalisation 25 fois plus rapide qu’à la main. Pour le cas des optiques, cette prestation peut être valorisée auprès des clients en précisant que les phares jaunis perdent en efficacité et affectent la visibilité nocturne. De plus, c’est également un motif de refus de contrôle technique.
Prix : 39,90 euros TTC

La réparation plastique sans fil
Förch commercialise depuis peu un set de réparation plastique Easy Clip sur accu. Autrement dit, plus de fil à la patte pour agrafer les plastiques, avec une autonomie d’environ 30 minutes. Une Led, située sur la poignée, sert à éclairer la zone de travail tout en renseignant également sur le niveau de la batterie. L’outil reste, par ailleurs, utilisable classiquement, avec un câble. L’échauffement, rapide, selon le fabricant, se fait sous l’effet du courant électrique produit par l’accu. Et deux niveaux de puissance rendent possibles des travaux sur des pièces en plastique fines ou souples. Accu Easy est fourni avec une boîte contenant 25 clips de chaque forme (W, V, S et forme d’ondes) ainsi que deux adaptateurs de chaque forme (droit, 45° et 80°).
Prix : 557,50 euros TTC

Des jantes sans accroc
Un coup de trottoir, et une magnifique jante peut se trouver défigurée… Au lieu d’envisager un changement pur et simple, coûteux, il existe des solutions pour réparer la jante. Ainsi, le kit de rénovation de VBSA contient tout ce qu’il faut pour rendre sa première jeunesse à la pièce. Rayures et impacts, même profonds, disparaîtront en quelques étapes. Le kit contient un jeu de bombes de peinture, pour retrouver la teinte initiale, après la pose de la résine.
Prix : 406,00 euros HT

Et sans aller dans la réparation, des actions esthétiques, de lavage en profondeur, se trouvent bien souvent indispensables. Berner propose un nettoyant jantes qui décolle les résidus de plaquettes de freins et dissout les graisses. Il faut le pulvériser pur sur la surface sèche. Après 2 à 3 minutes, il suffit de rincer abondamment à l’eau et de préférence à haute pression. Ce produit s’applique sur des jantes aluminium vernies ou en tôle, ainsi que sur les enjoliveurs plastiques.
Prix : Pulvérisateur à main : à partir de 7,74 euros HT et en bidon de 5 litres (à diluer) : à partir de 23,80 euros HT

Une sellerie sans poussière
Les VO, même de première main, n’ont pas forcément été correctement entretenus, à l’extérieur comme à l’intérieur. Enlever des années des collectes de poussières et autres déchets n’est pas chose aisée avec un aspirateur traditionnel. Avec l’Aspijet, Würth propose un système qui aspire et souffle, croisant les atouts d’un aspirateur et d’un compresseur à air comprimé. Le système est livré avec un embout suceur et une petite brosse ronde, selon qu’on l’utilise sur les soldes, les sièges ou les panneaux de portières.
Prix : 125 euros HT

Dans un autre style, Getrac part à la chasse aux poils, cheveux et peluches sur la sellerie avec des gants techniques, baptisés Gedog. Il suffit de passer les mains sur les tissus secs des moquettes et sièges, et le gant captera les résidus.
Prix : 11,53 euros HT

Enlever les odeurs
Chaque VO possède son histoire, qui a pu laisser son empreinte au sein du véhicule, visuellement ou olfactivement. Autosmart dispose d’une gamme pour nettoyer l’intérieur et exterminer ces odeurs. On retiendra notamment la gamme Vif Auto Bio, un nettoyant et un déodorant aux enzymes biologiques. Il élimine les salissures telles que la graisse, l’huile, et les déchets organiques solides, gras ou autres, et enlève les odeurs de lait, vomissures, urines, et sang. Il s’applique sur surface sèche, et doit poser une nuit. Plus classique, Vif Auto et Vif Auto Machine sont des nettoyants pour tissus qui contiennent des adoucissants et des agents rénovateurs et antistatiques, sans silicone. Ils incluent également des bactéricides pour empêcher au tissu de moisir pendant le séchage. Le conditionnement est possible en aérosol ou en fût pour une utilisation manuelle ou en machine.
Prix : NC. Contacter une franchise Autosmart

Une brillance diabolique
Dans le même esprit que les lingettes, Quadris a sorti un baume de rénovation pour métaux et plastiques, sans acide. Composé de microbilles de polystyrène et de cires, le 666 enlève en douceur les taches incrustées, sur les chromes notamment et permet ainsi de retrouver l’éclat du neuf. Son conditionnement, similaire à une boîte de cirage, prend peu de place. De plus, la rénovation demande peu de produit, et la pièce ne blanchit pas avec le temps, car le nettoyage a été fait par une action mécanique et non chimique.
Prix : 13,80 euros TTC
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle