S'abonner
Non classé

Retour sur l’âge d’or de l’automobile

Publié le 22 mai 2014
Par Simon Deleplancque
< 1 min de lecture
Pour les férus d’histoire et d’automobile, ce nom évoquera peut-être quelque chose… ou pas. Alexandre Lamblin reste un personnage méconnu, qui a pourtant marqué le monde de l’automobile du début du XXe siècle.
Pour les férus d’histoire et d’automobile, ce nom évoquera peut-être quelque chose… ou pas. Alexandre Lamblin reste un personnage méconnu, qui a pourtant marqué le monde de l’automobile du début du XXe siècle.
Pour les férus d’histoire et d’automobile, ce nom évoquera peut-être quelque chose… ou pas. Alexandre Lamblin reste un personnage méconnu, qui a pourtant marqué le monde de l’automobile du début du XXe siècle.

Deux auteurs passionnés d’histoire automobile ont enquêté pendant près de quinze ans sur ce visionnaire mystérieux - et controversé - de l’âge d’or de l’automobile française. Lamblin fut le fondateur de l’autodrome de Montlhéry, inauguré en 1925. Un circuit mythique des années 30, aujourd’hui presque tombé dans l’oubli, et qui aura pourtant vu se tenir des courses renommées telles le Grand Prix Automobile (8 fois entre 1925 et 1937) ou encore le Bol d’Or (de 1937 à 1939).

La rencontre d’un historien automobile, archiviste de l’autodrome de Linas-Montlhéry et d’un descendant de la famille Lamblin, a donné naissance à un ouvrage qui relate l’histoire de ce circuit, et celle de son fondateur. Autodrome de Linas - Montlhéry : Le pari fou d’Alexandre Lamblin, raconte une histoire singulière : celle d’un homme d’affaires passionné qui aura engagé sa vie et sa fortune à promouvoir son engouement pour la course automobile.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle