S'abonner
Non classé

Subaru boucle la boucle

Publié le 30 juin 2014
Par Marc David
2 min de lecture
Pour apporter une solution concrète à la problématique environnementale de ses 80 distributeurs et réparateurs agréés, en particulier au niveau des huiles usagées, Subaru France vient de signer un partenariat avec Chimirec.
Pour apporter une solution concrète à la problématique environnementale de ses 80 distributeurs et réparateurs agréés, en particulier au niveau des huiles usagées, Subaru France vient de signer un partenariat avec Chimirec.
Pour apporter une solution concrète à la problématique environnementale de ses 80 distributeurs et réparateurs agréés, en particulier au niveau des huiles usagées, Subaru France vient de signer un partenariat avec Chimirec.

En début d’année, Subaru France et Motul ont signé un partenariat global, s’inscrivant dans la lignée du partenariat liant la marque d’Aubervilliers et Subaru Europe depuis 2011. Destiné à l’ensemble du réseau Subaru, celui-ci s’articule autour d’un lubrifiant co-brandé, disponible en bidons de un à cinq litres, à savoir l’huile moteur "Subaru by Motul 5W-30" (classée Acea C2), spécialement élaborée pour répondre aux exigences des moteurs de la marque japonaise.

Aujourd’hui, l’importateur "boucle la boucle" en signant un partenariat avec Chimirec. Celui-ci vise à apporter une solution concrète à la problématique environnementale de ses 80 distributeurs et réparateurs agréés sur l’Hexagone. Ainsi, Chimirec assure la collecte et la gestion des déchets dangereux et non dangereux tels les filtres à huiles, les emballages souillés et bien sûr les huiles usagées, ainsi que l’hydrocurage des installations (séparateurs à hydrocarbure, débourbeurs, aires de lavage, etc.).

"En nous alliant à Chimirec, déjà bien implanté au sein de notre réseau et dont l’offre globale nous a séduits, nous entendons prolonger les actions en faveur du développement durable menées auprès de nos distributeurs et réparateurs agréés, en leur offrant la possibilité d’optimiser la gestion de leurs déchets", confirme Hervé Collignon, directeur de Subaru France. Désignée concession pilote 2014 dans le cadre du label Subaru AutoEcoClean, également premier garage référent d’Auvergne pour Chimirec, les Etablissements Naucicars, concessionnaire exclusif Subaru situé à Naucelles près d’Aurillac (15), figurent au cœur de la démarche. "Avec l’environnement magnifique offert par la région, notre démarche se révèle parfaitement légitime, souligne Bernard Semeteys, le dirigeant de la concession. Cela dit, nous n’avons fait qu’améliorer certains points en vue de les mettre aux normes Subaru, dans la mesure où notre prédécesseur (Alain Vers, NDLR) avait déjà bien avancé sur le plan écologique." Avec un objectif 2014 de 20 à 25 VN, auxquels devraient s’ajouter une centaine de VO, les Ets Naucicars disposent au départ, pour ce qui est des huiles neuves (Motul, évidemment), d’une grosse cuve de stockage de 1500l pour les produits dévolus au Diesel et d’un système à pompe pneumatique sur fûts de 200l pour l’essence. De quoi réaliser quelque 1500l d’huiles usagées par an, celles-ci étant gérées, comme les autres déchets de la concession, par la plate-forme Chimirec Massif Central située à Mende (48).

Pour Chimirec, Subaru constituait en quelque sorte "l’exception qui confirme la règle", dans la mesure où le spécialiste de la collecte et du traitement des déchets collaborait déjà avec l’ensemble des réseaux constructeurs de manière officielle. "Nous avons des accords avec tous les constructeurs/importateurs et sommes présents dans leur réseau à hauteur de 60 à 80%, indique Julien Salive, responsable commercial national D.A. de Chimirec. Exemples typiques, BMW et Volkswagen Group, où notre présence frôle les 80%." Il faut savoir que Chimirec gère quelque 83000 tonnes d’huiles noires par an (collectées via quatorze plates-formes et une dizaine de centres de transit), dont une bonne partie issue des 16000 garages et autres ateliers de réparation automobile partenaires. Sachant que la moyenne annuelle d’un atelier oscille entre 600 et 1000l, le potentiel de collecte côté Subaru se situe donc à 80000l ou 80 tonnes (soit 1% du volume global).
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle