S'abonner
Non classé

Un nouvel outil pour améliorer Blue Print

Publié le 6 mars 2014
Par Frédéric Richard
< 1 min de lecture
L'Allemand bilstein Group, notamment propriétaire des marques febi et Swag, passe la seconde avec Blue Print, la marque anglaise spécialisée dans les pièces pour véhicules asiatiques et américains, qu'il a rachetée en 2011. Au programme, un nouveau centre administratif et logistique, destiné à améliorer encore l'activité Blue Print au plan européen.
L'Allemand bilstein Group, notamment propriétaire des marques febi et Swag, passe la seconde avec Blue Print, la marque anglaise spécialisée dans les pièces pour véhicules asiatiques et américains, qu'il a rachetée en 2011. Au programme, un nouveau centre administratif et logistique, destiné à améliorer encore l'activité Blue Print au plan européen.
L'Allemand bilstein Group, notamment propriétaire des marques febi et Swag, passe la seconde avec Blue Print, la marque anglaise spécialisée dans les pièces pour véhicules asiatiques et américains, qu'il a rachetée en 2011. Au programme, un nouveau centre administratif et logistique, destiné à améliorer encore l'activité Blue Print au plan européen.

A l’horizon 2016, bilstein group disposera donc d'un nouvel outil administratif et logistique dans le Kent, au sud-est du Royaume-Uni, spécifiquement dédié à sa marque Blue Print. L’objectif consiste à disposer d'une base arrière du groupe sur place, afin de dupliquer les modèles commerciaux mis en place en Allemagne pour les autres marques du groupe. Par ailleurs, Karsten Schüssler-Bilstein, Directeur général de Ferdinand Bilstein GmbH + Co. KG, n'exclut pas de monter une usine sur place. "Comme il n'y a pas de site industriel approprié à Marden, nous sommes en discussion avec l’administration locale afin d’obtenir l'autorisation d'en créer un", déclare-t-il. On rappelle que le groupe dispose déjà de 14 centres logistiques pour ses marques en Europe.

Cette initiative devrait permettre à bilstein Group d'encore mieux distribuer sa marque, qui présente des enjeux spécifiques importants, comme le souligne Gildas du Cleuziou, Directeur général de bilstein group France: "le secteur de la pièce de rechange pour ces véhicules est un marché complexe à gérer puisqu’il faut à peu près le même nombre de références qu’en gamme européenne pour couvrir le parc qui ne cesse d’augmenter, et représente 13% du parc global rien que pour les véhicules japonais et coréens en France ".

En France, Blue Print réalise un chiffre d’affaires de 3 millions d’euros pour un CA global de 23 millions d’euros en 2013.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle