S'abonner
Non classé

Vitro Service France développe ses services

Publié le 14 février 2014
Par Frédéric Richard
< 1 min de lecture
Vitro Service France, grossiste en vitrage automobile basé dans le Loir-et-Cher, a toujours eu pour devise d’assurer la disponibilité et la réactivité, pour ne pas rater une vente. Pour maintenir cet adage face à la concurrence, VSF ouvre un second dépôt et présente un outil de recherche en ligne.
Vitro Service France, grossiste en vitrage automobile basé dans le Loir-et-Cher, a toujours eu pour devise d’assurer la disponibilité et la réactivité, pour ne pas rater une vente. Pour maintenir cet adage face à la concurrence, VSF ouvre un second dépôt et présente un outil de recherche en ligne.
Vitro Service France, grossiste en vitrage automobile basé dans le Loir-et-Cher, a toujours eu pour devise d’assurer la disponibilité et la réactivité, pour ne pas rater une vente. Pour maintenir cet adage face à la concurrence, VSF ouvre un second dépôt et présente un outil de recherche en ligne.

Aujourd’hui, le marché du négoce de pare-brise se répartit entre les constructeurs automobiles, les magasins d’usine des verriers (Saint Gobain, Pilkington, AGC…) et les grossistes indépendants. Parmi ces derniers, le plus gros d’entre eux sur le sol français, Vitro Service France, est condamné au dynamisme commercial pour maintenir son activité. En juillet 2013, l’entreprise s’est offert un second dépôt à Valence (26), pour assurer un service de qualité sur la moitié sud de la France, et notamment des livraisons deux fois par jour dans certaines villes exigeantes comme Marseille.

Pour alimenter la moitié nord, VSF dispose de son site historique de Saint-Amand-Longpré (41), qui présente 13 000 références stockées, sur près de 5 000 m2. Un mal nécessaire qui permet aujourd’hui à la structure de se différencier par des gammes de produits allant des années 50 à nos jours, notamment en vitres latérales.

Bientôt un système d’identification

Aujourd’hui, aucun système informatique simple n’existe pour rechercher des références de vitrage par le numéro de série ou autre. Or c’est un vrai problème, car sur certains modèles, on peut rencontrer jusqu’à 15 pare-brise différents, selon les options choisies. A ce titre, VSF mettra bientôt en place un portail de commande en ligne pour ses clients, avec recherche par marque, modèle année, etc. L’outil se présente comme un éclaté de véhicule, qui reprend l’ensemble des vitrages, sur lesquels on clique pour commander. Le client accède ensuite à son prix, des photos des produits, avec des zooms sur les embases de fixation des rétroviseurs, les modules électroniques rapportés (caméras, détecteurs…). “Les pare-brise deviennent très techniques”, conclut Franck Martin.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle