S'abonner
Lubrifiants

De nouvelles ambitions pour Wolf et Champion

Publié le 24 septembre 2012
Par Marc David
2 min de lecture
A Automechanika, Wolf Oil Corporation a dévoilé sa stratégie pour se repositionner sur le marché de l’après-vente, par le biais de ses deux marques phares Wolf et Champion. La France n’échappe pas à la règle.
A Automechanika, Wolf Oil Corporation a dévoilé sa stratégie pour se repositionner sur le marché de l’après-vente, par le biais de ses deux marques phares Wolf et Champion. La France n’échappe pas à la règle.
A Automechanika, Wolf Oil Corporation a dévoilé sa stratégie pour se repositionner sur le marché de l’après-vente, par le biais de ses deux marques phares Wolf et Champion. La France n’échappe pas à la règle.

Depuis sa fondation en 1955, Wolf Oil Corporation, l’un des principaux "assembleurs" indépendants européens, s’est développé pour devenir un des protagonistes dans le secteur des lubrifiants d’après-vente. Doté d’un site de production à Anvers, l’IG (Indépendant du graissage) élabore quelque 70 000 tonnes de lubrifiants par an (avec un potentiel de 110 000 tonnes), dont 30 % au travers de ses deux marques phares, Wolf et Champion. La première s’adresse aux professionnels de la réparation, la seconde au grand public. De là, Wolf Oil Corporation travaille en étroite collaboration avec GM dans le cadre de la norme Dexos 2, et distribue ses produits dans 65 pays via un importateur-distributeur exclusif, à l’exception de la Belgique, la Hollande, l’Allemagne et la France qui sont livrées en direct. Ainsi, pour ce qui est de la France, la filiale Minerolia se situe à Valenciennes. Pour le moment, celle-ci se positionne comme spécialiste des marques de distribution, avec des clients reconnus tels Midas et Norauto.

Fort de ses deux marques, bien soutenues par de gros efforts sur le plan marketing, Wolf Oil Corporation enregistrait depuis 2008 une hausse de ses volumes de près de 300 % ! Certes, aujourd’hui, la courbe fléchit quelque peu, mais la progression est encore de 45 %, comme les trois premiers trimestres 2012 en attestent. Aussi, l’IG a mis à profit Automechanika pour présenter sa stratégie. Une stratégie qui passe en premier lieu par un tout nouveau packaging, résolument moderne et attractif. Celui-ci concerne aussi bien la marque Wolf que la marque Champion. Grâce à ce nouvel emballage, mais aussi à la qualité du produit et à une notoriété croissante, l’objectif est dorénavant de se mesurer à la concurrence dans tous les segments du marché, y compris avec les grandes marques bien établies du segment "B". Pas simple, quand on connaît la notoriété sur l’Hexagone des Motul, Igol, Yacco, Castrol, etc.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle