S'abonner
Distribution

Autoreserve ne manque pas de ressources !

Publié le 27 février 2014
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Avec son franc-parler habituel, Franck Pelletier a tenu à rappeler que, si sa société a connu quelques accidents, elle n'est en aucun cas moribonde! L'année 2014 sera une année de consolidation avant de repartir dès 2015 dans de nouveaux investissements.
Avec son franc-parler habituel, Franck Pelletier a tenu à rappeler que, si sa société a connu quelques accidents, elle n'est en aucun cas moribonde! L'année 2014 sera une année de consolidation avant de repartir dès 2015 dans de nouveaux investissements.
Avec son franc-parler habituel, Franck Pelletier a tenu à rappeler que, si sa société a connu quelques accidents, elle n'est en aucun cas moribonde! L'année 2014 sera une année de consolidation avant de repartir dès 2015 dans de nouveaux investissements.

Le groupe Autoreserve a connu une baisse de son chiffre d'affaires, clôturant 2013 à 40 millions d'euros, contre 45 millions en 2012. Franck Pelletier, le p-dg, reconnaît que l'entreprise a connu des difficultés, avec "deux exercices pas exceptionnels, mais je regarde devant". Cette année, Autoreserve consolide ses positions, en renforçant les contrats avec ses clients actifs. Les locaux de Gennevilliers ont de nouveau été agrandis avec une nouvelle cellule. Au final, le site dispose de 6 700m² au sol, soit 20 000m² de stockage en déroulé.

Par ailleurs, la marque de distribution, Artech, continue de monter en puissance, et représente 35% du CA. Actuellement composée de 10 lignes de produits, la MDD en comptera 4 de plus dans l'année. Les racks du groupe ne contiennent donc plus aucune deuxième gamme provenant des équipementiers. Enfin, Franck Pelletier s'attend également à des remontées d'affaires suite aux synergies mises en place avec S'Energie. 

Harmonisation nationale des cartes 

Les plates-formes affiliées à S'Energie (Idéa Platform, Idéa Ouest, Idéa Est, Est Entrepôt, JV Platform, et le groupe Autoreserve) ont travaillé leurs stocks afin d'harmoniser les cartes au niveau national. Des choix ont été faits, certains fournisseurs ont été écartés pour "raisons politiques" car ils ne pouvaient accorder une distribution nationale. D'autres partenariats sortent donc renforcés. "Nous travaillons avec ceux qui reconnaissent notre unité, précise le directeur général de S'Energie. Nous avons désormais un mapping fixé avec des équipementiers partenaires de rang 1 et 2, et l'offre ser, sous peu, disponible en ligne." 

Effectivement, depuis quelques mois, Idéa Ouest à Rennes et Autoreserve sur Paris ont testé un site de vente en ligne de pièces, qui sera généralisé à tous les membres rapidement. Les clients accèdent ainsi en temps réel à la disponibilité des stocks des plates-formes. "Nous voulons avant tout servir le client S'Energie, et non celui d'Autoreserve ou Idéa", résume Franck Pelletier. Les plates-formes n'en gardent pas moins leur indépendance. Ainsi, dans le cas d'Autoreserve, le dirigeant a également créé le "Club des 12", soit un groupe de partenaires systématiquement mis en avant dans les promotions du groupe.

Et quelques strates au-dessus, il y a Idap, la coentreprise avec le groupe Serca, qui vient elle-même de s'affilier au nouveau groupement international Nexus. Nul doute que Franck Pelletier, et le groupe S'Energie au global, bénéficieront également de belles retombées à l'avenir. 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle