S'abonner
Feda

La Feda officialise la démarche Eco-Entretien

Publié le 12 décembre 2013
Par Axel Bolle
< 1 min de lecture
Après six années de travail, la fédération a dévoilé son label qui inscrit les ateliers dans une démarche de développement durable.
Après six années de travail, la fédération a dévoilé son label qui inscrit les ateliers dans une démarche de développement durable.
Après six années de travail, la fédération a dévoilé son label qui inscrit les ateliers dans une démarche de développement durable.

La Feda a lancé, mercredi 16 octobre, son label Eco-Entretien, sur lequel elle travaille depuis 2007. “L’idée était d’identifier et promouvoir les opportunités de développement de nos adhérents et leurs clients”, a ainsi expliqué Michel Vilatte, président de la Feda. Le syndicat a donc planché sur un projet de développement durable intégré au Grenelle, qui soit aussi une réelle opportunité commerciale. Entre une réduction des émissions de CO2 de 732 000 tonnes par an et un potentiel de 1 000 emplois supplémentaires, la Feda espère convaincre de nombreux réparateurs. La seule condition : se munir d’un équipement précis, un investissement chiffré autour de 5 000 euros, et respecter un process d’entretien labellisé par Ecocert. “Cette démarche s’inscrit dans un processus de maintenance prédictive et curative particulièrement adapté au traitement écologique et économique du parc roulant”, a conclu Michel Vilatte. La procédure a reçu un excellent accueil par le jury des Grands Prix Internationaux de l’Innovation Automobile d’Equip Auto, qui lui a décerné le Trophée d’Argent dans la catégorie “Services”.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle