S'abonner
Feda

La Feda se loue des valeurs locatives

Publié le 2 avril 2015
Par Hervé Daigueperce
< 1 min de lecture
Le report de la réforme des valeurs locatives satisfait la Feda, qui, avec la CGI, avait attiré l'attention des pouvoirs publics sur la question.
Le report de la réforme des valeurs locatives satisfait la Feda, qui, avec la CGI, avait attiré l'attention des pouvoirs publics sur la question.
Le report de la réforme des valeurs locatives satisfait la Feda, qui, avec la CGI, avait attiré l'attention des pouvoirs publics sur la question.

La Feda prend acte avec satisfaction de la proposition du Secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert, de reporter au 1er janvier 2017 la réforme de la base des valeurs locatives des locaux professionnels.

Cette position fait suite à celle du premier Président PS de l’Association des Maires de France, André Laignel, pour lequel, il valait mieux attendre pour que la réforme "soit un progrès plutôt qu’une régression".

La Feda et la CGI (*) dont elle est membre, ont attiré depuis plusieurs mois l’attention des pouvoirs publics sur les anomalies de la réforme qui conduisent à augmenter en moyenne la taxe foncière des distributeurs de pièces de rechange automobile de 20 %.

La Feda a également procédé avec la CGI à un tour de France pour proposer à ses adhérents un audit de leurs valeurs foncières afin d’identifier les anomalies déclaratives.

La Feda continuera de travailler avec les pouvoirs publics à des solutions pour rendre cette réforme équitable et ne pas pénaliser le secteur de l’après-vente automobile déjà fortement affecté par la conjoncture. 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle