S'abonner
Non classé

A travers les allées…

Publié le 10 novembre 2010
Par Frédéric Richard
3 min de lecture
Cette année encore, nous vous invitons à parcourir virtuellement les allées du célèbre salon allemand, que nous avons arpenté en long, en large et en travers. Au hasard de ces pages, vous découvrirez des accessoires insolites, des produits innovants, et toujours du bon sens et de l’enthousiasme, ce qui caractérise Automechanika 2010.
Cette année encore, nous vous invitons à parcourir virtuellement les allées du célèbre salon allemand, que nous avons arpenté en long, en large et en travers. Au hasard de ces pages, vous découvrirez des accessoires insolites, des produits innovants, et toujours du bon sens et de l’enthousiasme, ce qui caractérise Automechanika 2010.
Cette année encore, nous vous invitons à parcourir virtuellement les allées du célèbre salon allemand, que nous avons arpenté en long, en large et en travers. Au hasard de ces pages, vous découvrirez des accessoires insolites, des produits innovants, et toujours du bon sens et de l’enthousiasme, ce qui caractérise Automechanika 2010.

Sur Automechanika, il y a les halls nobles, ceux qui accueillent les grands équipementiers, venus présenter leur stratégie ou leurs nouveautés. Stands immenses, lumières à outrance, hôtesses glamour…, il faut montrer sa superbe, d’autant que les gigantesques espaces réservés aux constructeurs allemands, VW et Mercedes en tête, feraient blêmir plus d’un acteur de la rechange indépendante.

Et puis, il y a les halls dédiés aux accessoires, qui renferment souvent des stands plus modestes, mais fourmillent d’astuces incontournables. Dans ces halls, on trouve aussi des exposants disons… exotiques. Vous allez découvrir nombre d’innovations venues d’Asie et, plutôt que de s’offusquer devant l’apparente colonisation de notre industrie, n’hésitons pas, nous aussi, à s’inspirer des idées bonnes à prendre…

Mais commençons par le hall 6, qui accueillait notamment le spécialiste de la friction de freinage, TMD. Pascal Langer, responsable commercial et marketing France nous a reçus pour présenter “e-pad”, les nouvelles plaquettes “régénératives” de la marque… Ce concept permet de limiter l’usure du disque. En effet, d’ordinaire, les particules de friction se perdent en poussières lors des freinages. Mais le matériau qui compose l’e-pad permet de réintégrer ces particules au sein d’un film qui se forme sur le disque, limitant ainsi l’usure de ce dernier. L’e-pad est donc une plaquette, qui freine en réutilisant ses propres particules au lieu de les disperser. Vertueux, économique, écologique…

Filons maintenant chez Brembo pour voir ce que le spécialiste italien du freinage peut faire de mieux… Fidèle à son habitude, la firme de Curno avait monté un stand au design très high tech et haut de gamme. Malheureusement, si impressionnant que les badauds hésitaient à franchir le pas… L’actualité du groupe sur le salon, c’est la diversification, avec une ligne de vêtements et de casques de toute beauté. Les casques ont été développés en partenariat avec Newmax. Le design a bien sûr, été au centre des préoccupations de ce projet, et reconnaissons que le résultat est à la hauteur. On remarquera également de nouvelles formes de visières et une nouvelle jugulaire “Automatic Fit Belt”, basée sur un enrouleur, à la manière d’une ceinture de sécurité. Pratique et rapide, ce procédé a été développé par Sabelt, autre société du groupe. Ces nouveaux casques, jet ou intégral, sont particulièrement indiqués pour l’usage urbain. Disponibilité prévue pour février 2010 en France.

Arrivé dans le hall 4, celui des accessoires, la tâche se révèle plus complexe pour dénicher LA perle… En fait, une multitude de petits stands se succèdent, et il faut pouvoir juger de la crédibilité des exposants en un instant, afin de présenter les produits qui peuvent assurer une distribution cohérente en France. Ou, tout du moins, donner des idées viables à des industriels… C’est, par exemple, le cas de ce support de téléphone portable pour les tableaux de bord. C’est la matière de ce “tapis” qui est la plus intéressante. En effet, de prime abord, le produit est “collant”, et maintient donc parfaitement n’importe quel téléphone, même en position verticale. Bluffant. Le plus étonnant, c’est qu’il n’y a pas d’usure. Aucune couche d’adhésif n’est déposée sur le pad. C’est la matière caoutchoutée elle-même qui colle ! Outre le côté pratique, vous remarquerez la possibilité d’apposer sa propre marque ou publicité sur l’accessoire.

Autre innovation astucieuse, quelques mètres plus loin. Il s’agit d’un nouveau concept de marquage de sécurité pour les particuliers ou les dépanneurs. Prenez un très long élastique fluo, ajoutez-lui une bande réfléchissante, disposez-la en croix à l’arrière d’un véhicule en panne, et vous obtenez Crossafe, une signalisation très efficace, visible à plus de 250 m. Bien vu.

Astuces, innovations, bon sens…

Le produit suivant se montre particulièrement novateur. Les Taïwanais de Sportman Corporation commercialisent des tentes polyester motorisées pour automobiles, quad, motos… les photos se passent de commentaires. Un appui sur la télécommande, et l’abri amovible s’ouvre pour laisser sortir l’auto. Ingénieux, non ? Les tarifs publics démarrent à environ 700 euros, et l’ensemble de la gamme est disponible en version manuelle…

De retour dans le hall 6, je m’arrête sur le stand de febi Bilstein où un équipement attire mon regard… Initialement prévu pour accompagner une promotion commerciale, cet appareil n’est pas vraiment mis en avant sur le stand… Pourtant il présente de nombreux intérêts, pour les ateliers, ou même pour les centres de contrôle technique ! Il s’agit d’une apparente simple plaque de rippage, sur laquelle on est venu fixer un levier. Le principe est simple. L’opérateur positionne une roue du véhicule sur la plaque, puis il actionne le levier dans n’importe quel axe. En un instant, sans salissure ni contrainte, il est facile de diagnostiquer l’usure de toutes les articulations du train avant ou arrière. Magique.

Enfin, pour terminer ce premier opus d’une promenade qui nous a réservé bien d’autres nouveautés, nous parlerons d’une société espagnole, Astra, qui présentait, dans le tout nouveau hall 11, un mini pont élévateur professionnel d’une capacité de 2,5 tonnes, basé sur l’énergie pneumatique. Ce sont en effet deux coussins d’air qui permettent d’élever les traverses du minilift. Ce qui en fait un équipement bas et très maniable.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle