S'abonner
Non classé

Autolia : année de transition, avenir en progression

Publié le 15 avril 2014
Par Clotilde Chenevoy
2 min de lecture
Le départ de Précisium et Gefa n'a pas entamé le dynamisme d'Autolia, qui annonce une progression de son chiffre de 11%, avec 70% des achats concentrés chez les fournisseurs référencés.
Philippe Paillet (Autolia), André Brutinel (Agra - président Autolia), Evelyne Barberot (TF) et Pierre-Jean Flauraud (Ets Flauraud).
Philippe Paillet (Autolia), André Brutinel (Agra - président Autolia), Evelyne Barberot (TF) et Pierre-Jean Flauraud (Ets Flauraud).

Avec la sortie de Précisium et de Gefa l'an passé, la convention Autolia 2014 était attendue. L'enjeu consistait à démontrer aux fournisseurs que le groupement restait actif, avec une vraie volonté de jouer le jeu du référencement. Philippe Paillet, directeur des référencements Autolia, et André Brutinel, président d'Autolia et de l'Agra, ont donc envoyé des messages aux fournisseurs, davantage qu'à leur réseau. Ce dernier a notamment rappelé l'esprit d'indépendance qui règne au sein d'Autolia, et surtout, "face aux deux mastodontes, il ne faut pas nous négliger, car en réduisant le nombre de clients, ils deviennent tout puissants." Et de préciser : " avec les différent rachats et concentrations, nous avons de nouveaux équipementiers qui viennent frapper à notre porte."  

Au total, cinquante distributeurs étaient présents à Lyon, le dimanche 13 avril, représentant Flauraud, TF et l'Agra. Ce dernier groupe, fédérant de multiples adhérents, environ 50% de ses grossistes. Côté fournisseurs, 25 équipementiers ont fait le déplacement. La convention se composait de deux temps forts, le matin pour la plénière et l'après-midi pour un mini-salon, afin que les grossistes échangent avec leurs fournisseurs.  La soirée a ravi les amateurs du ballon rond, puisque la journée se terminait au stade Gerland, avec la rencontre Olympique Lyonnais - PSG. Lyon a d'ailleurs remporté le match, preuve supplémentaire que la taille du chiffre d'affaires ne fait pas tout ?

Performances à double chiffre 

Lors de la plénière, Philippe Paillet est revenu sur les performances d'Autolia, qui voit son chiffre d'affaires progresser de 12 % en 2013, ce taux monte même à 15 % avec les équipementiers appartenant aux Fournisseurs Club, qui fédèrent 70 % des achats du réseau. Aucun chiffre précis de volume global n'a été communiqué en dehors de ces pourcentages, mais l'important, encore une fois, était de démontrer la volonté de développement du groupement.

Pour 2014, Autolia instaure une segmentation de ses fournisseurs, en trois rangs. Le premier concerne les équipementiers référencés Temot International et appartenant au Club, le second rassemble ceux qui sont soit chez Temot International, soit au Club, et enfin le troisième fédère les autres fournisseurs.

"Cette organisation sous forme d'entonnoir permettra de resserrer encore les achats des distributeurs, assure Philippe Paillet. Nous devrions rester sur une croissance à double chiffre sur 2014, et les résultats du premier trimestre nous confortent dans cette idée."

Au-delà de la croissance externe, le resserrement des achats des adhérents vers les fournisseurs référencés se réalisera d'autant mieux que Sirius se trouve désormais intégré à l'Agra. Et André Brutinel entend bien récupérer les dépannages opérés par les adhérents sur les plates-formes indépendantes. 

 

RETROUVER LE COMPTE-RENDU COMPLET DE LA CONVENTION DANS LE J2R N°43 - MAI.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle