S'abonner
Non classé

Baisse des carburants confirmée, mais ce sont les volumes

Publié le 19 décembre 2012
Par Jean-Marc Felten
< 1 min de lecture
La France consomme toujours moins de carburant, mais la forte tendance enregistrée sur l'essence est tempérée par une stabilité de la demande de gazole.
La baisse continue des volumes de carburants distribués ne va pas stopper la fermeture des stations.
La baisse continue des volumes de carburants distribués ne va pas stopper la fermeture des stations.

Depuis les derniers records de consommation durant l'été 2010, la consommation de carburant automobile ne cesse de décroître. Moins 0,8% sur les 11 premiers mois de 2011, ce n'est qu'une tendance faible, mais elle confirme les chiffres affichés depuis plusieurs années.

Et pourtant, novembre 2012 s'est révélé en hausse par rapport au même mois de l'année précédente ! La fourniture de carburant a ainsi atteint un volume total de 4,21 millions de mètres cubes, en progrès de 4%. Le gazole est toujours en tête, avec une hausse de 5,2% et l'essence baisse simultanément de 0,9%.

Sur l'ensemble de l'année écoulée, la progression du gazole représente 0,6%, alors que le besoin en essence décroît toujours, de 6,1%. Alors qu'en 2010, le gazole représentait 80,4% des approvisionnements, il atteint désormais 81,6% du total.

Bien que les constructeurs cherchent à redonner sa place au moteur à essence, avec des moteurs plus économiques mais puissants et plus faciles à dépolluer, les utilisateurs trouvent toujours dans les moteurs diesel une réponse économique à leurs besoins. Quant à la baisse globale, elle traduit une réduction du kilométrage moyen annuel, et se retrouve dans la baisse de fréquentation des ateliers.
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle