S'abonner
Non classé

Des cliquets pour tous les usages

Publié le 12 juillet 2012
Par Jean-Marc Felten
2 min de lecture
C’est plus qu’un phénomène, les ateliers cliquettent à haut régime depuis pas mal d’années, mais tous les outils sont désormais touchés. L’entraînement magique, qui accélère le mouvement de la clé, s’utilise sous de multiples formes. Où sont les bonnes et les fausses “bonnes” idées, pourquoi choisir un cliquet ou un autre ?
Désormais indispensable au mécano, le cliquet est l’outil de référence, qui existe dans une multitude de versions, sans compter les adaptations sur clés plates, clés à pipe, tournevis…
Désormais indispensable au mécano, le cliquet est l’outil de référence, qui existe dans une multitude de versions, sans compter les adaptations sur clés plates, clés à pipe, tournevis…

Adopté par la réparation depuis plus de trente ans, le “cliquet” a permis à plusieurs générations de mécaniciens de gagner du temps et des efforts inutiles. Capables désormais d’encaisser des couples de serrage très importants et fabriqués à des coûts beaucoup plus bas, les systèmes à cliquets sont désormais présents sur les plus petites clés et même sur des clés à fourche. Nous avons cherché à juger de la pertinence des choix.

Le cliquet, du traditionnel au multi-usage
Dans le catalogue de fabricants tels Facom ou Gedore, les propositions de cliquets se comptent par dizaines. Du plus traditionnel, pour constituer une réponse au plus grand nombre, aux réalisations répondant à des usages spécifiques, l’écart de prix peut aller jusqu’au double. Les accessoires sont également extrêmement nombreux, proposés séparément et dans des coffrets.

Choisir son cliquet
Il faudrait presque disposer d’un cliquet pour chaque usage. Pour travailler dans des espaces d’accès limité, on appréciera le verrouillage des accessoires, rallonge ou douille. Tout comme l’inverseur de sens. Néanmoins, ce dernier peut être manipulé par erreur, s’il est trop accessible. Pour certains usages, un cliquet spécifique sera préférable. Par exemple, pour travailler à distance ou pour un usage intensif, le cliquet à corps en aluminium, d’un poids diminué de moitié, sera un luxe utile.

Les dérivés
Les cliquets sont également présents dans un grand nombre d’outils à main, où ils apportent une économie de temps et un confort indéniables. Les prix ont considérablement baissé, même si toutes les fabrications ne se valent pas. Il faudra notamment vérifier si le mécanisme est correctement protégé et si la réparation en est possible, permettant, au minimum, un démontage pour réaliser préventivement un nettoyage et un graissage.

---------
NOTRE AVIS

Les plus
- Prendre en compte l’encombrement de la tête
- Le verrouillage des douilles
- Un appui de paume qui ne joue pas sur le fonctionnement
- Le poids et l’équilibre entre manche et tête de cliquet

A surveiller
- Une hauteur de tête trop importante pour le passage
- L’angle de reprise à 5° (72 dents) est plus facile à utiliser
- La multiplication des fonctions fragilise
- Des compositions en coffrets qui s’adaptent dans les servantes

---------
FOCUS - Le Test

Nous avons réuni six cliquets présentant des caractéristiques différentes, soit par le prix, les prestations ou des caractéristiques de présentation. Le but n’était pas de les comparer directement ni d’être exhaustifs dans notre choix. Nous ne les avons pas soumis à des tests d’efforts, mais un professionnel nous en a donné les avantages et les inconvénients.

Pour lire la suite, cliquer ici.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle