S'abonner
Non classé

En 2012, l’ECE R-90 pour les disques et tambours de frein arrive

Publié le 23 novembre 2011
Par Clotilde Chenevoy
< 1 min de lecture
Approuvée en septembre 2011, la norme ECE R-90 sera étendue aux disques et tambours de frein, avec une mise en application pour mi-2012. Cette décision reçoit l’approbation de l’ensemble des fabricants de renom, qui espèrent, comme pour la plaquette, un nettoyage du marché des produits de mauvaise qualité. L’enjeu désormais pour les marques consiste à procéder à l’homologation de leurs produits.
Approuvée en septembre 2011, la norme ECE R-90 sera étendue aux disques et tambours de frein, avec une mise en application pour mi-2012. Cette décision reçoit l’approbation de l’ensemble des fabricants de renom, qui espèrent, comme pour la plaquette, un nettoyage du marché des produits de mauvaise qualité. L’enjeu désormais pour les marques consiste à procéder à l’homologation de leurs produits.
Approuvée en septembre 2011, la norme ECE R-90 sera étendue aux disques et tambours de frein, avec une mise en application pour mi-2012. Cette décision reçoit l’approbation de l’ensemble des fabricants de renom, qui espèrent, comme pour la plaquette, un nettoyage du marché des produits de mauvaise qualité. L’enjeu désormais pour les marques consiste à procéder à l’homologation de leurs produits.

Plusieurs points à respecter selon la pièce

Les pièces se trouvent classées en 4 groupes (originales, identiques à l’origine, équivalentes à l’origine et interchangeables). De cette classification dépendront les tests à réaliser. Logiquement, les pièces interchangeables subissent le plus de contrôles (tests de performance, d’intégrité et de comparaison de frottement avec l’original). De plus, ces produits doivent répondre à des exigences géométriques. Toutefois, cinq caractéristiques peuvent changer : le type et la géométrie de la ventilation, l’intégrale ou le composite, la finition de la surface de freinage (trous, rainures, etc.), la composition chimique et les propriétés mécaniques.

Pour les pièces équivalentes à l’origine, la norme impose également aux références de répondre à des exigences géométriques, avec des valeurs maximales à respecter (voir tableau 1), ainsi qu’à des exigences chimiques (voir tableau 2).

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle