S'abonner
Non classé

Equip’ Auto Algeria : au fil des allées

Publié le 25 mai 2012
Par Hervé Daigueperce
2 min de lecture
Difficile de résumer en peu de mots, ce que les exposants souhaitaient montrer et mettre en avant. En voici une sélection, forcément frustrante… Suite dans notre prochain numéro.
Chez Mahle, Zine Seddick et Claude Theulot insistent sur le PL et la climatisation.
Chez Mahle, Zine Seddick et Claude Theulot insistent sur le PL et la climatisation.

Du côté des filtreurs
Beaucoup d’équipementiers exposaient via leurs importateurs, mais, parmi ceux qui venaient en direct, Equip’ Auto Algeria comptait la fine fleur des filtreurs. Chez Mahle, Claude Theulot, directrice de la communication, cumulait les missions, informer ses clients (visiteurs comme exposants importateurs), présenter les nouveaux produits moteur et filtration (axe majeur de développement pour le groupe, que leurs nombreux brevets OE soutiennent fortement), turbos et climatisation, en VL, PL et TP (comme les nouveaux turbos en PL) et montrer leur soutien à la lutte contre la contrefaçon. Mahle a, ainsi, mis au point un système d’étiquetage sécuritaire à trois niveaux de lecture (VeoMark, Code Mapp, GTIN et numéro aléatoire plus contrôle sur Internet). Non loin, c’est Pierre-Yves Bailly, directeur commercial après-vente de Mann+Hummel qui officiait en rappelant l’importance d’avoir un commercial maison présent “qui gère le business algérien comme un marché moderne”. Disposant de 5 importateurs en Algérie, Pierre-Yves Bailly montrait la nécessité d’avoir un beau stand en propre “afin de communiquer sur la marque, sur la qualité des produits car à tous les niveaux des importateurs aux distributeurs et jusqu’aux garagistes, il est indispensable de capitaliser sur la marque et d’en asseoir la notoriété”. Chez Mecafilter, difficile de capter le “boss” tant il est sollicité : disposant d’un atout majeur, sa présence en Tunisie et donc sa connaissance du marché régional, Riadh Abdelkefi, directeur général adjoint du groupe, n’hésite pas à mettre sur le devant de la scène ses 8 importateurs et à donner leurs noms “Pour nous, c’est une bonne manière de lutter contre la contrefaçon, en mettant clairement en avant les bons importateurs et distributeurs, ce qui leur fait, par ailleurs de la publicité et supplée aux manques du gouvernement”. Quant à la faible présence d’équipementiers en propre, cela le désole : “Notre métier, c’est de rencontrer nos clients, là où ils sont pour répondre à leurs interrogations et apporter des informations techniques, parce qu’on parle, là, de vente ! Je viens ici avec les tout derniers produits sortis et si je n’ai pas la notoriété des très gros, je m’investis et suis sur le terrain. Avec mes trois marques en fonction des marchés, Mecafilter, Lautrette et Misfat.” Marque pour laquelle il a pris un autre stand : “Nous sommes un groupe franco-tunisien et fabriquons en France, continuons à investir en France, c’est assez important pour être signalé !”

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle