S'abonner
Non classé

Fog arrive en Algérie

Publié le 23 avril 2014
Par Hervé Daigueperce
2 min de lecture
Développer le chiffre d’affaires en dehors de France est devenu une nécessité pour l’équipementier. Premiers pas à Alger.
Développer le chiffre d’affaires en dehors de France est devenu une nécessité pour l’équipementier. Premiers pas à Alger.
Développer le chiffre d’affaires en dehors de France est devenu une nécessité pour l’équipementier. Premiers pas à Alger.

“Nous réalisons 12 millions d’euros de chiffre d’affaires uniquement ou presque sur la France, c’est un point faible dont nous devons nous occuper rapidement. L’Algérie, avec le renouvellement de son parc, nous est apparue comme une réelle opportunité de développement, et l’accueil que nous avons reçu dépasse toutes nos attentes” explique Jonathan Habersztrau, directeur général de Fog Automotive, qui a manifestement été surpris, comme Emmanuel Rodrigues, directeur des ventes et Nicolas Mignardot, directeur de la production, par l’affluence des réparateurs de tous horizons sur leur stand. Et la décision n’a pas été longue à prendre. Avant la fin de l’année, en effet, ils créeront une co-entreprise en Algérie pour assurer la vente des matériels et la maintenance. “30 % du parc est le même qu’en France, et la croissance est exponentielle. C’est là qu’il faut que nous soyons en plus de la France, puisque sur notre territoire national, nous sommes sur un marché de renouvellement, qui ne nous permettra pas d’atteindre des volumes suffisants pour rentabiliser, à terme, nos investissements en R&D. Or, aujourd’hui, notre vraie valeur ajoutée réside plus dans les programmes des équipements, dans les logiciels que dans la production de matériels. Venir sur un autre marché s’avère donc plus aisé et l’enjeu se trouve dans la formation”, continue Jonathan Habersztrau.

Alliance gagnante

Pour réussir l’introduction sur le marché, l’équipe de Fog créera une co-entreprise avec des distributeurs – importateurs qui connaissent bien les besoins des clients, pour lancer l’activité en géométrie, contrôle technique, puis les équilibreuses et démonte-pneus. Les techniciens seront formés en France, chez Fog Automotive, et assureront la maintenance des appareils auprès des carrossiers, des mécaniciens, des pneumaticiens, ou des personnels des centres techniques. “C’est un métier de proximité, rappelle Jonathan Habersztrau, qui repose sur la confiance mais aussi sur une adaptation des machines aux besoins des clients. En géométrie, les instructions sont dans la langue que l’on choisit, en français, en arabe, en hébreu, en turc… toute l’intelligence est dans les programmes, à nous de les dupliquer dans les différents pays. Nous souhaitons aller en Thaïlande, en Indonésie, en Turquie… Là où l’après-vente se développe et où les attentes sont énormes”. 2014, année de l’Algérie, 2015 ??? A suivre.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle