S'abonner
Non classé

Fog Automotive, l'histoire continue

Publié le 19 juin 2014
Par Frédéric Richard
2 min de lecture
Après l'échec de la tentative de rachat en SCOP (société coopérative et participative) montée par les cadres de l'entreprise, le fabricant français d'équipement de garage, en redressement judiciaire, vient d'être repris par un distributeur parisien.
Après l'échec de la tentative de rachat en SCOP (société coopérative et participative) montée par les cadres de l'entreprise, le fabricant français d'équipement de garage, en redressement judiciaire, vient d'être repris par un distributeur parisien.
Après l'échec de la tentative de rachat en SCOP (société coopérative et participative) montée par les cadres de l'entreprise, le fabricant français d'équipement de garage, en redressement judiciaire, vient d'être repris par un distributeur parisien.

Petit retour en arrière. Il y a quelques mois, les cadres de l'entreprise montent un dossier de SCOP pour reprendre Fog Automotive en redressement judiciaire depuis 2013, et ainsi poursuivre sereinement leur activité. Ils ont besoin d'un financement pour étayer leur initiative et d'un dirigeant pour accompagner le projet. Les investisseurs contactés se montrent alors intéressés, mais demandent l'adoubement à l'unanimité de l'ensemble des employés face au projet et à la reconduction dans ses fonctions de Jonathan Habersztrau, qui dirige l'entreprise depuis sa reprise en 2009 par SAKAR SAS (Autovision) et Jacob Abbou. Les salariés ne parvenant pas à dégager un consensus, les investisseurs refusent de s'engager. Dès lors, ne reste que le choix de la reprise au tribunal. Une seule offre en lice a donc été examinée, celle de L'Auto-Contact, qui détient également la société Sopartex, un éminent spécialiste de la motoculture et de l'équipement automobile, basé à Gennevilliers (93). Le groupe, qui réalise près de 50 millions de CA, reprendra 57 salariés, soit la quasi-totalité des effectifs encore présents sur le site. On rappelle qu'un premier plan social avait été mené en 2011, suite à la volonté des nouveaux actionnaires de redéployer les activités de Fog Automotive vers les services à valeur ajoutée pour les clients atelier. A cette occasion, l'accent avait alors été porté sur le bureau d'études et le développement de nombreux outils liés à la réception active (contrôle automatisé de la géométrie des trains roulants, de l'usure des pneumatiques, reconnaissances par caméra des plaques d'immatriculation…). Un virage salutaire pour l'entreprise, mais qui n'a pas suffi à éviter ce nouveau rachat. Selon nos informations, Jonathan Habersztrau, actuel directeur général, à qui Sopartex envisageait de confier de nouveau les rênes de la société, a choisi de partir, pour monter un projet personnel. La direction de l'entreprise sera donc confiée à Benoît de Maynadier, bien connu du monde de la rechange automobile pour ses nombreuses contributions chez Osram, Denso, Philips, Ouest Injection…, ces dernières années. (Voir notre rubrique nomination).
 

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle