S'abonner
Non classé

Ford Focus 1.6 TDCi sur le pont

Publié le 23 novembre 2011
Par Jean-Marc Felten
< 1 min de lecture
La Focus hérite d’une longue tradition chez Ford qui a toujours proposé des voitures de gamme moyenne élégantes, simples et bien équipées, pour un tarif compétitif. Avec son Diesel common rail et son filtre à particules, ses phares xénon, sa clé “main libre”, la Focus de 3e génération fonde son argumentaire commercial différentiateur sur la technologie. Pour preuve, un compartiment moteur bien rempli de nombreux éléments électriques et des conduites nombreuses. Son esthétique soignée devrait lui assurer un bon accueil sur le marché. Il s’est d’ailleurs vendu 1 549 modèles au cours du premier semestre, en hausse de près de 30 %, ce qui la place au 5e rang de sa catégorie en France. Décrochera-t-elle une telle reconnaissance entre les mains du mécanicien ?
La Focus hérite d’une longue tradition chez Ford qui a toujours proposé des voitures de gamme moyenne élégantes, simples et bien équipées, pour un tarif compétitif. Avec son Diesel common rail et son filtre à particules, ses phares xénon, sa clé “main libre”, la Focus de 3e génération fonde son argumentaire commercial différentiateur sur la technologie. Pour preuve, un compartiment moteur bien rempli de nombreux éléments électriques et des conduites nombreuses. Son esthétique soignée devrait lui assurer un bon accueil sur le marché. Il s’est d’ailleurs vendu 1 549 modèles au cours du premier semestre, en hausse de près de 30 %, ce qui la place au 5e rang de sa catégorie en France. Décrochera-t-elle une telle reconnaissance entre les mains du mécanicien ?
La Focus hérite d’une longue tradition chez Ford qui a toujours proposé des voitures de gamme moyenne élégantes, simples et bien équipées, pour un tarif compétitif. Avec son Diesel common rail et son filtre à particules, ses phares xénon, sa clé “main libre”, la Focus de 3e génération fonde son argumentaire commercial différentiateur sur la technologie. Pour preuve, un compartiment moteur bien rempli de nombreux éléments électriques et des conduites nombreuses. Son esthétique soignée devrait lui assurer un bon accueil sur le marché. Il s’est d’ailleurs vendu 1 549 modèles au cours du premier semestre, en hausse de près de 30 %, ce qui la place au 5e rang de sa catégorie en France. Décrochera-t-elle une telle reconnaissance entre les mains du mécanicien ?

Pour lire la suite de l'article, cliquer ici.

Partager :

Sur le même sujet

cross-circle